Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Certaines n'avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka

La critique

Un livre qui m'a réellement plu. Tant pour l'histoire que pour le style qui je le conçoit peut être un peu déroutant.

Ces jeunes femmes japonaises, heureuses de quitter leur île pour vivre le rêve américain. Elles y croient à leur beaux maris et à leurs belles situations. Mais, à peine descendues du bateau, la réalité les rattrape. Leurs fiancés ne seront ni riches, ni beaux. Certains seront gentils, d'autres violents. Toutes resteront dignes et subiront leur sort.

Un roman bouleversant avec des personnages anonymes auxquels on s'attache. Oui, ici, c'est au groupe qu'on s'attache.

Et sur ce point, Certaines n'avaient jamais vu la mer, est à ce jour, le seul roman qui m'a fait cet effet.

L'auteur

Julie Otsuka est née en Californie d'une mère américaine d'origine japonaise et d'un père japonais. Elle fait ses études supérieures à l'université de Yale où elle a été diplômée en art (peinture et sculpture) en 1984. Julie Otsuka a commencé par la peinture. Elle a peint beaucoup, "de façon libre et inconsciente" dit-elle, jusqu'au moment où elle s'est inscrite à l'université pour poursuivre des études dans cette discipline. Et là, la pression et l'obligation de produire beaucoup et selon certains critères l'ont coupée de son inspiration et elle a abandonné ses études et la peinture.

Très déprimée par cet échec, habitée par le sentiment d'être dans l'impasse et de ne pas savoir quoi faire d'elle-même, elle commence à venir dans le petit salon de thé hongrois et se met à lire avec avidité pendant deux ans. Influencée par des auteurs comme Duras et Annie Ernaux, elle va enfin se lancer dans l'écriture...

Avec la parution de "Quand l'empereur était un dieu", paru en 2002, Julie Otsuka fait une entrée remarquée dans le monde de la littérature. Elle vit aujourd'hui à New-York.

En 2012, son roman "Certaines n’avaient jamais vu la mer" a reçu le PEN / Faulkner Award for fiction. Le Femina 2012 couronne Julie Otsuka Le prix du Roman étranger est allé à Julie Otsuka pour Certaines n'avaient jamais vu la mer, publié par Phébus en août 2012.

"Certaines n'avaient jamais vu la mer" de Julie Otsuka

Paru aux éditions 10/18 le 19 septembre 2013

ISBN 978-2264060532

6.60€

Certaines n'avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka

Commenter cet article

Charline 19/02/2015 12:02

J'avais entendu une chronique très positive sur ce roman à la radio il y a un moment. Ton avis me donne de nouveau envie de le lire!

Velidhu 19/02/2015 14:08

Beaucoup ont adoré et certains sont déçus. C'est la répétition constante de "certaines étaient ...." "Certaines dormaient...." la plupart des phrases commencent comme ça et ça peut être déroutant. Mais l'histoire de ces femmes qui arrivent pleines de rêves et se rendent compte qu'elles se sont trompées sur ce qui les attendaient est vraiment intéressante. Surtout qu'elles suivent certaines de leurs coutumes alors que c'est complètement en décalage avec la vie qu'elles mènent. C'est un tout petit roman qui se lit vite et on y découvre des choses. Il vaut la peine d'être lu.