Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Khadija de Marek Halter

Khadija est le premier tome de la trilogie à venir "Les femmes de l'Islam" écrite par Marek Halter. Comme dans la trilogie "La bible au féminin" pour la religion catholique, Marek Halter retrace l'histoire de 3 femmes ayant compté pour un homme important de la religion islamique.

Khadija, puissante veuve de Mekka, doit se remarier mais elle refuse l'offre de son cousin Abu Sofyan al Cakhr qui souhaite la prendre comme seconde épouse afin de contrôler ses richesses et conforter son pouvoir à la grande assemblée de Mekka. On lui suggère alors d'épouser un homme de rien, jeune commerçant, Muhammad Ibn'Abdallâh. Préoccupée par son âge car elle a 10 ans de plus que son futur époux, elle vivra plusieurs années de bonheur à ses côtés avant que le malheur ne touche la cité.

J'ai adoré "La bible au féminin" et me faisais une joie de lire "Khadija" mais j'ai beaucoup moins apprécié ce premier tome que Sarah. Pour moi, l'histoire tourne trop autour de l'amour que porte Khadija à son époux et surtout autour de l'obsession qu'elle a à vouloir enfanter des fils afin d'asseoir la dynastie Ibn'Abdallâh. L'histoire de Muhhammad, (futur prophète Mahomet, fondateur de la religion musulmane) est presque secondaire. On ne découvre sa nouvelle dévotion qu'à la fin du roman. J'aurais aimé plus d'historique et moins de romancé.

Ca reste néanmoins une lecture agréable mais qui pour moi est une histoire d'amour.

L'auteur

Marek Halter est un écrivain juif français, né en Pologne. Il aborde dans ses livres beaucoup de sujets liés à l'histoire du peuple juif. Il est le fils d’un imprimeur et d’une poétesse yiddish. À l’âge de cinq ans, il s’échappe avec ses parents du ghetto de Varsovie. À leur arrivée en Ukraine, une patrouille de l’armée rouge les dirige vers Moscou. Puis, au début de la guerre germano-soviétique, Marek et les siens sont envoyés à Kokand, en Ouzbékistan. Tour à tour voleur et pionnier, il revient en Pologne en 1946.

En 1950, Marek Halter et ses parents s’installent à Paris. Il se rend en Israël pour la première fois en 1951 et travaille dans un kibboutz. Mais il veut être peintre et, dès son retour à Paris, il s’inscrit à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts. En 1967, il fonde et préside le Comité international pour la paix négociée au Proche-Orient. Il est à l’origine des premières rencontres entre Israéliens et Palestiniens. En 1973, il est chargé d’un séminaire sur l’art et la politique à l’Université de Harvard aux États-Unis.

C’est à Paris pourtant qu’il publie son premier livre, "Le Fou et les rois", qui est consacré à la paix au Proche-Orient. Ce livre obtient le Prix Aujourd’hui en 1976.

Depuis, tout en consacrant une part importante de sa vie à la défense des droits de l’homme partout où ils sont bafoués (président de l’Institut Andréï Sakharov, de l’Institut international de la culture juive, cofondateur de SOS Racisme...), Marek Halter a publié plus d’une dizaine d’ouvrages, dont "La Mémoire d’Abraham" en 1983, Prix du Livre Inter. Aujourd’hui, Marek Halter préside deux universités françaises en Russie et dirige "Les Nouvelles Françaises", un mensuel bilingue franco-russe.

Les femmes de l'islam Tome 1 : Khadija de Marek Halter

Paru aux éditions Robert Laffont le 10 avril 2014

ISBN 978-2221133842

21.50€

Khadija de Marek Halter

Commenter cet article