Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Depuis le début de sa carrière, une journaliste suit pour la revue Paris-Match François Hollande, homme politique en qui personne ne croit vraiment. Au fil des années, leur relation va passer du professionnel au privé. Leur complicité va se muer en amitié-amoureuse puis en passion. Il leur faudra 15 ans avant d'oser imposer leur relation. Aujourd'hui, cette journaliste, c'est Valérie Trierweiler , ex-première dame quoi que certains en pensent. Aujourd'hui, cette femme qui à quitté son mari et son emploi de journaliste politique par amour pour François Hollande se retrouve bafouée publiquement lorsque ce dernier mets un terme à leur relation via un communiqué de presse long de 18 mots..."Je fais savoir que j'ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Valérie Trierweiler". Quelques jours plus tôt, un magazine people affichait à sa une , une photo du Président au pied de l'immeuble où il vient de passer la nuit avec l'actrice Julie Gayet. Dans ce réçit, fait de Flashbacks, Valérie Trierweiler nous raconte son histoire, ou plutôt, leur histoire. Celle d'un couple uni et complice que l'amour de la politique renforce. Les années de galères professionnelles où François peine à se faire une place dans les hautes sphères politiques, puis l'humiliation quand il doit céder la place à Ségolène Royal au primaire socialiste et à la course à l'Elysée et elle, toujours là, à avoir confiance en lui. Elle raconte également comment un jour il lui annonce qu'il se présentera aux primaires pour 2012 car c'est ça son objectif, la présidence de la France. Arrive la campagne et son lot de courtisans qui l'écarteront non pas des décisions, elle sait qu'elle n'a pas le droit au chapitre, elle, la compagne du candidat Hollande mais de son entourage immédiat. Il lui sera suggéré de rester en arrière plan, de ne pas faire d'ombre au futur Président ni de vague. Elle qui vient d'un milieu modeste, ne se sent pas à sa place au milieu de ces nantis, elle perd peu à peu confiance en elle à chaque fois que François lui fera comprendre qu'elle doit être belle et pas grand chose d'autre. Vient alors les années de Présidence, d'un président qui refuse de prendre position, qui évite les conflits et qui laisse tout un chacun démolir sa compagne et ce n'est que quand il sent qu'il sera trop tard qu'il la défendra. Valérie prend son rôle non officiel de première dame à coeur et se consacre à l'humanitaire où elle se sent utile. Arrive l'affaire Gayet et quand Valérie qui refuse dans un premier temps de perdre celui quelle aime décide de ne plus répondre à ses suppliques, François à peur, probablement pas pour son couple mais pour lui qui tente de reconquérir Valérie comme il conquiert ses électeurs. Comme ça émouvrait le peuple si il la récupérait se dit le stratège.

Merci pour ce moment, de Valérie Trierweiler

Commenter cet article