Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Snow Queen de Michael Cunningham

C’est un récit qui oscille entre nostalgie du passé et espoir d’un futur meilleur que nous livre Michael Cunningham.

"Snow Queen" ou l’histoire de quatre personnes qui espèrent que la vie leur apporte ce à quoi ils aspirent, mais qui ne parviennent pas à donner l’impulsion nécessaire à ne serait-ce qu’un début de changement.

Il y a Barrett qui se remet difficilement d’une rupture amoureuse annoncée par SMS. Barrett, l’intellectuel de la bande, sorti de Yale, le philosophe anonyme qui se contente de son boulot de vendeur tout en espérant que l’amour vienne frapper à sa porte. Tyler, le frère, cocaïnomane épisodique, musicien au succès sporadique, qui rêve de vivre de son art pour assurer un avenir meilleur à Beth, sa compagne. Espoir illusoire, cette dernière étant en stade quatre d’un cancer. Puis il y a Liz, figure maternelle et cougar cinquantenaire, recherchant chez les jeunes hommes la vigueur qu’elle ressentait à leur âge.

Une nuit, l’un d’eux voit une lumière dans le ciel, un signe annonciateur peut-être. Mais que veut-elle dire ? Espoir ou simple illusion ?

Michael Cunningham a le don de nous transporter dans ces quartiers de New York où errent les gens qui se cherchent. Il nous décrit toutes les émotions par lesquelles passent ses personnages, sans que celles-ci, malgré leur côté parfois tendancieux, nous incommodent. En insérant dans son roman une immense dose de tendresse, il fait presque de Barrett, Tyler, Beth et Liz un quatuor d’amoureux platonique. Dans ce récit, le soutien, le réconfort et la confiance cimentent cette relation de quatre âmes fragiles puisant leur force du groupe.

"Snow Queen", un roman au sujet dur, traité avec délicatesse. Une histoire dont on s’imprègne lentement, nous faisant par moment ressentir le besoin de prendre une bouffée d’air, avant de replonger dans le calme tourbillon de leurs vies.

C’est avec certitude que je lirai d’autres romans de Michael Cunningham. Son écriture, ainsi que ses personnages, aux réactions justes, sans surenchère ni incohérence m’ont touché.

Merci aux éditions Belfond et à Babelio pour l'envoi de ce roman à l'histoire bouleversante si bien écrite.

L'auteur :

Michael Cunningham a grandi à Pasadena (Californie). Il vit à New York. Il a étudié la littérature anglaise à l'Université Stanford, où il a obtenu une licence ès-lettres. Il a par la suite étudié à l'Université de l'Iowa, et a commencé par publier des nouvelles dans The Atlantic Monthly et The Paris Review.

Michael Cunningham est enseignant au Fine Arts Work Center à Provincetown (Massachusetts) et au Brooklyn College. Il est très impliqué dans la lutte contre le sida. Il a participé à la naissance d'Act-up.

C'est en 1995 qu'il reçoit le Whiting Writers' Award. Ayant obtenu la consécration littéraire avec La Maison du bout du monde, c'est avec Les Heures, couronnées par le prix Pulitzer et le PEN/Faulkner Award qu'il est qualifié d'auteur de chefs-d'œuvre. Ce dernier roman a été porté à l'écran en 2003 par Stephen Daldry sous le titre The Hours. "Le livre des jours" en 2005 et "Crépuscule" en 2010, le consacre comme un auteur majeur.

"Snow Queen" de michael Cunningham

278 pages

Paru aux éditions Belfond le 19 mars 2015

ISBN 978-2714458629

20.50 €

Une lumière apparut à Barrett Meeks dans la voûte céleste au-dessus de central Park quatre jours après que Barrett ait été une fois de plus malmené par l'amour. Ce n'était certes pas son premier uppercut sentimental, mais c'était le premier qui lui était administré via un texto de cinq lignes, dont la dernière se terminait par ces mots cruellement formels : "bonne chance pour la suite", le tout suivi de trois xxx en bas de casse.

page 13

Snow Queen de Michael Cunningham

Commenter cet article

Un autr endroit 21/05/2015 11:11

J'ai adoré les heures mais me suis profondément ennuyée à la lecture de Snow queen. Je l'ai d'ailleurs abandonné. Il va chercher loin...trop...

Velidhu - Que lire? 21/05/2015 12:53

Je peux comprendre. J'ai acheté "Les heures" après avoir lu "Snow Queen". J'ai beaucoup aimé le style de Michael Cunningham et voulait lire un roman de lui qui avait obtenu plus d'engouement. J'ai aimé dans "Snow Queen", le côté sombre mais bienveillant de l'histoire et la poésie qui ressort de ce récit assez dur.