Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Soudain, Seuls d'Isabelle Autissier

Être soudain, seuls.
Passer de la société du tout à celle du rien.
Être isolé à l'heure de la communication mondialisée.
Faire face à une nature hostile.
Réapprendre des intuitions ou des gestes ancestraux.

Soudain, Seuls d'Isabelle Autissier

Soudain, seuls. Un titre qui annonce déjà la couleur de ce qui attend le lecteur.

Seuls, et pourtant à deux. Louise et Ludovic, amoureux malgré leurs différences. Lui, la joie de vivre et la confiance en soi de ceux qui sont issus de familles aisées. Elle, la banalité de ceux que l’on croise sans jamais les remarquer, presque effacée avec une seule passion, l’alpinisme. Eux, un couple mal assorti, mais soudé.

Ludovic a un rêve, celui de faire le tour du monde en bateau. Une fois le voyage préparé, les voilà partis pour l’aventure. Lui, le fonceur et elle la pragmatique, lui l’inconscience et elle la prudence.

Des difficultés, ils en rencontrent, mais si peu en comparaison des merveilles qu’ils vivent au quotidien. Et un jour, ils accostent sur une île, sorte de réserve naturelle uniquement autorisée aux scientifiques, strictement interdite aux voyageurs.

Désert de roches, entouré d’eau avec pour seuls habitants des manchots. Après avoir affronté les quarantièmes rugissant avec succès, cette escale interdite, Ludovic la voit comme une récompense avant de mettre le cap sur l’Afrique du Sud. Le Jason bien amarré, les aventuriers descendent à terre, explorent les lieux, s’émerveillent devant la faune sauvage quand rapidement, le ciel se noircit. Louise voudrait rentrer, Ludovic continuer. Il insiste, elle cède et une tempête éclate. Pas d’autres choix que de s’abriter dans un ancien refuge servant autrefois aux chasseurs et d’y passer la nuit. Au petit matin, l’aventure se termine et le cauchemar commence. Jason, leur bateau n’est plus là, ils sont « Soudain, seuls ».

Commence, une lutte pour survivre en attendant les secours. Mais leur localisation est impossible et les semaines passent avec pour seule nourriture, le fruit de leur chasse.

Nous allons suivre la lente déchéance de ces naufragés livrés à eux-mêmes ainsi que l’évolution de leur relation. L’amour est-il un sentiment suffisamment fort que pour pouvoir risquer sa propre vie en tentant une hypothétique survie du couple ? Doivent-ils joindre leurs forces ou tenter leur chance seul ?

Au-delà du récit d’aventures qui se vit comme un cruel huis clos, la véritable action se joue dans la tête des deux naufragés. Rester là où ils ont un toit ou s’éloigner pour chercher mieux ? Rester groupé ou à deux ? Aider l’autre, ou se sortir d’un mauvais pas ? Autant de choix qu’ils devront assumer.

Magnifique roman à l’écriture précise et parsemée de termes marins cher à l’auteur, « Soudain, seuls » est à lire et à partager.

Un seul bémol pour moi, la partie que j’appellerai « du milieu », si vous le lisez, vous comprendrez ce que j’entends par là. J’y ai perdu un des personnages, n’ai pas retrouvé son esprit et ai mal compris pourquoi il se laissait manipuler de la sorte. Maintenant, il s’agit d’une infime partie du roman qui est dans l’ensemble incroyablement palpitant, prenant et émouvant.

C’est avec « Soudain, seuls » que je découvre l’écriture d’Isabelle Autissier, qui après une merveilleuse carrière de navigatrice, poursuit une fabuleuse carrière d’écrivain. Je lui souhaite une bonne et longue route.

Ce roman rejoint ma catégorie « Coup de cœur ».

"Soudain, seuls" d'Isabelle Autissier

Paru le 6 mai 2015 aux éditions Stock, collection La Bleue

ISBN-13: 978-2234077430

252 pages

18.50 €

Soudain, Seuls d'Isabelle Autissier

L'auteur :

Isabelle Autissier est une navigatrice française, première femme à avoir accompli un tour du monde en compétition.

Isabelle Autissier, qui est née à Paris dans le 12e arrondissement, passe sa jeunesse à Saint Maur en région parisienne et découvre la voile en Bretagne dès l'âge de 6 ans. En 1978, elle sort de l'École nationale supérieure agronomique de Rennes avec un diplôme d'ingénieur agronome (spécialisation en halieutique). En 1980, elle mène pour le compte du CORPECUM une recherche sur les langoustines et les gros crustacés. Cette activité de recherche se prolonge pour le compte de l'IFREMER, à La Rochelle sur les pêcheries du golfe de Gascogne. De 1984 à 1990, elle enseigne à l'École maritime et aquacole de La Rochelle.

En 1991, elle termine 7e au cours du BOC Challenge en réalisant l'exploit d'être la première femme à faire un tour du monde en course. C'est cette réussite qui la pousse à abandonner l'enseignement pour se consacrer entièrement à la course au large. En 1996, elle participe au Vendée Globe à bord de PRB, mais est contrainte à l’abandon suite à la casse de son safran. En 1999, au cours de la course en solitaire autour du Monde Around Alone (ex-Boc Challenge), elle chavire à 25 nœuds et son bateau reste à l'envers. Le skipper Giovanni Soldini viendra la sauver. C'est probablement cet accident qui accéléra la décision d'Isabelle Autissier d'abandonner les courses en solitaire. Elle continue néanmoins quelques courses en équipage.

Isabelle Autissier s'est également tournée vers l'écriture. Après plusieurs récits, essais, ainsi qu'un livret d'opéra, Homo Loquax, elle publie en 2009 son premier roman, Seule la mer s'en souviendra, l'histoire d'une supercherie en mer inspirée d'un fait réel – l'affaire Crowhurst en 1969.

p

Soudain, seuls publié par stock

Commenter cet article

Bibliblogueuse 29/04/2016 10:40

J'ai énormément aimé ce roman, car il est poétique et nous fait réfléchir à notre humanité, à notre société. Je découvre Isabelle Autissier comme écrivain, et je suis sous le charme !

Velidhu 03/05/2016 10:46

Moi aussi, je l'ai découvert grâce à ce roman. Il paraît que "l'amant de Patagonie" est splendide aussi.

Léa Touch Book 14/08/2015 16:59

Ce roman me tente énormément depuis sa sortie :)

Velidhu - Que Lire ? 14/08/2015 18:03

Alors lis-le, il vaut vraiment la peine. Surtout pour l'analyse du comportement humain dans telle situation. J'ai adoré.

Caroline 07/08/2015 13:18

Belle critique, ça donne envie de le lire !

Velidhu 07/08/2015 17:16

Merci Caroline !

Suzy Bess 07/08/2015 10:55

Superbe chronique ! J'ai très envie de découvrir ce roman.

Velidhu 07/08/2015 17:15

Il est vraiment très bien. Ce fut une bonne découverte.

Rebecca G. 06/08/2015 20:29

Evidemment, elle sait de quoi elle parle...
Ton article me donne envie de découvrir ce livre. Merci à toi. Bisous.

Velidhu 06/08/2015 20:50

Je le conseille vraiment. C'est un bon roman.

Mimi 06/08/2015 14:28

Je ne lui connaissais pas cette casquette là. Et comme toi, je lui souhaite bon vent...

Velidhu 06/08/2015 14:54

Ces autres romans ont également eu du succès. J'ai beaucoup entendu parlé de l'amant de Patagonie.

casscrouton 06/08/2015 14:22

Ta chronique est magnifiquement écrit! Ca ne peut que donner envie!

Velidhu 06/08/2015 14:54

Merci, c'est gentil !