Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Kuessipan de Naomi Fontaine

Il parait que les hommes partaient à la chasse autrefois, des semaines durant, qu'ils revenaient vers leur femme avec de la viande pour des mois. Il paraît qu'une bonne pêche invitait à un festin tous les soirs de juin à septembre.
L'homme, même absent durant de longues périodes, était maître de sa maison ou de sa tente. Il paraît que ces hommes savouraient chaque retour avec la conviction du travail accompli, avec l'ardeur et la rigueur qu'apporte ce sentiment masculin de fierté d'être non seulement pourvoyeur, mais aimant envers sa famille.
Personne ne lui a dit comment aujourd'hui il pouvait être comme ceux-là.

« Kuessipan », un court récit sur la vie quotidienne dans la réserve innue de Uashat. Mais, au-delà de l’histoire de ces vies aux jours qui s’enchaînent et se ressemblent, de ces femmes aux rêves similaires, de ces hommes aux destins tout tracés, « Kuessipan » est un livre qui s’écoute plus qu’il ne se lit.

Quand Naomi Fontaine décrit la vie de ses semblables, c’est en employant des mots simples formant de petites phrases. Pureté des mots, puretés des sons pour une description limpide d’une idéologie de vie naturelle, mais sans perspective.

Les femmes ayant toutes le même but, devenir mère, souhait indéfectible depuis leur enfance, fait qui les ancre dans la vie de la communauté.

Les hommes, passant de petits garçons tant désirés à maris trop tôt disparus.

L’herbe, non pas celle qui se foule, mais celle qui se roule, qui s’aspire et dont la fumée embrume l’air et l’esprit.

L’alcool qui réchauffe et les hommes une fois imbibés s’écroulent et oublient jusqu’au lendemain que pour eux, il n’y en a pas ou si peux, de lendemains.

Les jeunes remplis de certitudes, bien avant d'avoir vécu, et qui s’évertuent à penser qu’ils n’ont pas d’avenir, que la vie en réserve n’est qu’un leurre, kyrielle de traditions auxquelles ils ne croient plus, mais nombre de coutumes dont ils ne peuvent se détacher. Et cette rancœur presque haineuse du monde moderne, du français cette langue nécessaire, mais si éloignée de la leur.

« Kuessipan », c’est un texte magnifique dont la mélodie si agréable à l’oreille pèse lourd sur le cœur.

Naomi Fontaine signe ici un premier roman dont la beauté hypnotise le lecteur qui, dans un état second, vit plus le roman qu’il ne le lit.

Pour les amateurs de beaux textes et de phrases simples qui en disent beaucoup...

Merci aux éditions Le Serpent à Plumes pour cette découverte.

"Kuessipan" de Naomi Fontaine

Paru le 20 août 2015 aux éditions Le Serpent à Plumes

112 pages

ISBN-13: 979-1094680070

15.00€

Kuessipan de Naomi Fontaine

L'auteur :

Naomi Fontaine est une jeune innue originaire de la communauté de Uashat, près de Sept-Iles (extrémité est du Québec) . Elle poursuit ses études de littérature à l'Université Laval de Québec, bénéficie cet automne du programme Première ovation de l'Institut canadien de Québec (mentorat avec Jean Désy). De Québec, elle trouve sa voix dans l’écriture du quotidien de sa réserve natale. Poète dans l’âme, elle s’intéresse aussi à la nouvelle. Elle souhaite partager son profond désir d’exister et son expérience de jeune autochtone. Tracer une empreinte. Partager sa peau d’indienne. Elle élève seule son fils de 3 ans. "Kuessipan " son premier roman a reçu un bel accueil de la part du public et des médias. La revue Le libraire l'a décrétée « Révélation de l'année 2011 » et elle fait partie des « Femmes 2011 de l'année du magazine Elle Québec ».

Commenter cet article

Léa Touch Book 22/09/2015 17:26

Ce livre m'intrigue bien :)

Velidhu - Que Lire ? 30/09/2015 10:49

Un livre qui change, très poétique... on prête plus attention aux mots qu'à l'histoire. Déroutant au début, on se laisse porter par le récit par la suite.

Caroline 11/09/2015 19:13

C'est pas le genre de livres que j'aime lire mais merci du partage !

Rebecca G. 10/09/2015 16:24

Wouaw, ça a l'air vraiment beau! L'extrait me plait beaucoup et aussi la façon dont tu en parles...!! Merci. Je le rajoute à ma liste.
Bisous.