Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Tragédie à l'Everest de Jon Krakauer

Dans l'expédition de Hall, parmi les six grimpeurs qui atteignirent le sommet, deux seulement - Mike Groom et moi - en sont revenus. Quatre camarades, avec lesquels j'avais ri et vomi, et longuement parlé, avaient perdu la vie. Par mes actes - ou leur absence - j'avais joué un rôle direct dans la mort d'Andy Haris. Et pendant que Yasuko Namba s'éteignait sur le Col Sud, j'étais à trois cents mètres de là, blotti dans ma tente, sans imaginer une seconde sa lutte pour survivre. Je ne pensais qu'à ma propre sécurité. Ce genre de chose laisse dans l'esprit une marque qui ne s'efface pas en quelques mois de chagrin et d'auto-accusation.

Tragédie à l'Everest de Jon Krakauer

Ça faisait longtemps qu’un livre ne m’avait passionné à ce point !

« Tragédie à l’Everest » ou le récit d’une expédition sur le toit du monde qui a mal tourné.

Jon Krakauer, écrivain et alpiniste, travaille pour le magazine Outside qui lui commande un article sur l’Everest. Il accepte de l’écrire à une condition qu’on lui laisse un an pour sa préparation physique. Le journal accepte et le 29 mars 1996, il s’envole vers une aventure désespérément périlleuse. Il rejoint un groupe totalisant 8 personnes avec comme guide l’illustre Rob Hall d’origine Néo-zélandaise. Sur ces 9 personnes, cinq arriveront au sommet, mais un seul en reviendra vivant.

Quelques semaines après son retour, Jon Krakauer écrira son article, recoupant les témoignages de ceux qui tentaient l’ascension à cette période, c’est à dire début mai 1996.

La tragédie s’est produite le 10 mai, une tempête de neige s’abat sur la montagne, les éléments se déchainent et les alpinistes, pris au piège devront lutter pour résister au froid, à la fatigue, au manque d’oxygène et à l’individualisme. Cette lecture nous en apprend énormément sur l’expérience des aventuriers, leur préparation, les périodes d’acclimatation en haute altitude, la concurrence qui se joue entre les diverses expéditions commerciales. Les guides, anciens aventuriers, qui à un moment donné se voient contraints d’arrêter l’escalade sponsorisée, car trop dangereuse. Qui pourrait imaginer que pour attirer les sponsors, il faut surenchérir, aller toujours plus haut et quand on est allé au sommet, recommencer avec plus de contraintes.

Il faut beaucoup de détermination pour atteindre le sommet, il faut beaucoup d’intelligence pour faire demi-tour à quelques dizaines de mètres seulement. En tant que lectrice qui n’a jamais pratiqué l’escalade, je pensais que le plus dur était d’atteindre l’objectif. Ce à quoi je ne pensais pas, c’est qu’une fois arrivé, il faut redescendre. Franchir une seconde fois tous ces passages périlleux en ayant accumulé la fatigue de la montée, de ces jours où l’oxygène s’était raréfié. Je pensais bien aux gelures des doigts, du nez, mais pas aux œdèmes. Je m’imaginais les tensions qui pouvaient naître au sein du groupe, je n’imaginais même pas la compétition entre équipes. Je m’imaginais des alpinistes aguerris, j’étais loin de penser que les tickets pour l’Everest s’achetaient très cher, l’appât du gain augmentant les risques pris par le groupe. Un seul homme ou une seule femme ne sachant plus se gérer seul devient un danger pour les autres. D’ailleurs, on apprendra dans ce récit qui l’école russe, pousse les alpinistes à ne pas s’occuper des plus faibles, le but étant de monter et de rester en vie, pas de secourir autrui.

Il y a tant de choses dont je voudrais encore vous parler, mais le mieux, c’est de lire ce livre, qui vient de passer en tête de mon classement des lectures de l’année. C’est une histoire passionnante, prenante, enrichissante et qui vous fera voir l’alpinisme extrême d’une autre façon.

Vous l’aurez compris, « Tragédie à l’Everest » de Jon Krakauer, vient de rentrer dans ma catégorie coup de cœur. Et pour couronner le tout, Jon Krakauer qui est également l'auteur d"'Into the wild" possède une écriture très rythmée qui fait que l'on ne s'ennuie pas une minute.

Tragédie à l'Everest de Jon Krakauer

"Tragédie à l'Everest" de Jon Krakauer

Broché : Paru le 8 janvier 2009 aux éditions Presses de la Cité

ISBN-13: 978-2258079427

310 pages

20.00€

------------------------------------------------------------------------------------------

Version de poche paru le 2 septembre 2010

Collection 10 / 18

ISBN-13: 978-2264051158

318 pages

8.10€

Tragédie à l'Everest de Jon Krakauer

L'auteur

Jon Krakauer est un écrivain et alpiniste, employé par le magazine Outside.

Sa notoriété provient de son récit intitulé "Tragédie à l'Everest" (Into Thin Air), qui relate les événements tragiques qui se sont produits lors de son ascension de l'Everest en mai 1996. Cette expédition s'est terminée par la mort de dix de ses participants.

Une vive controverse a éclaté avec le guide Anatoli Boukreev, dont le récit de l'expédition à l'Everest diffère sensiblement sur de nombreux points avec celui de Krakauer.

"Tragédie à l'Everest" a été adapté au cinéma sous le nom "d'Everest" en 2015.

Il est également l'auteur de "Into the Wild" (1997) (Voyage au bout de la solitude) sur le destin de Christopher McCandless, un jeune aventurier américain mort de faim en Alaska. Le livre a été adapté au cinéma par Sean Penn en 2007, avec Emile Hirsch dans le rôle principal. Il vit à Seattle.

Commenter cet article

Mandarinette 07/01/2016 10:57

Hello !
Je découvre avec un peu de retard cette chronique et cet auteur. Et pourtant j'ai lu "Into the wild" mais je n'ai pas fait le rapprochement... Donc ce livre me tente bien, il a intégré ma liste. Je suis trop curieuse de la lire. Merci pour le partage

Velidhu 07/01/2016 12:12

Hello ! Bonne lecture alors. C'est différent mais toujours aussi bien écrit. J'ai adoré.

philippe 28/09/2015 12:08

Je n'en lis pas énormément, mais les récits de voyage "un peu" risqués ou carrément fous sont parfois fascinants. On se projette là-dedans d'une étrange façon. Merci pour cette chronique.

Velidhu - Que Lire ? 28/09/2015 12:41

Oui, c'est ça... tu te dis "Mais pourquoi risquent-ils leur vie pour ça ?" et eux aussi se posent cette question, mais l'envie est la plus forte. Je les admire même si je les trouve déraisonnable.

BettieRose books 27/09/2015 16:59

J'ai effectivement entendu parler de ce livre via la bande annonce du film.
Bon ça me tente pas spécialement à première vue mais par contre encore une fois 10-18 nous a fait une chouette couverture pour sa version poche.

Velidhu - Que Lire ? 28/09/2015 08:38

Bonjour BettieRose,

Je crois que le film risque de desservir un peu le livre c'est un film avec un tas d'effets spéciaux tandis que le livre est plus basé sur le ressenti des alpinistes.
Tu as raison pour la couverture, je trouve la montagne très sombre, elle fait presque peur...ça reflète bien l'esprit du livre, la nature domine, pas l'homme..

Rebecca G. 23/09/2015 22:14

OK! Je te suis, sans réserve!!! :D Ce livre est le prochain sur ma liste!! Je vais essayer de me le procurer rapidement. Merci infiniment! Bisous.

Velidhu - Que Lire ? 24/09/2015 08:14

J'espère qu'il te plaira. En tout cas, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un récit d'aventure mis à part "Carnet d'aventures" que je n'avais pas trop aimé et celui-ci m'a réellement emballée !

Mimi 23/09/2015 14:49

La conquête éternelle de l'Homme : le dépassement de soi. Belle lecture !

Velidhu - Que Lire ? 23/09/2015 18:27

C'est un livre à lire. En plus, il est compréhensible même par ceux qui n'y connaissent rien en alpinisme. Les explications ne sont pas lourdes du tout.