Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Le voyage dans le passé de Stefan Zweig

Ce n'est pas lui qui l'avait attirée à lui, ni elle à elle, ils étaient tombés dans les bras l'un de l'autre, comme emportés ensemble par une tempête, l'un avec l'autre, l'un dans l'autre plongeant dans un inconnu sans fond, dans lequel sombrer était un évanouissement à la fois suave et brûlant- un sentiment trop longtemps endigué se déchargea, enflammé par le magnétisme du hasard, en une seule seconde.

Le voyage dans le passé de Stefan Zweig

Encore une fois, Stefan Zweig nous parle d’amour et cette fois encore, il a trouvé les mots qui me donnent des frissons. En lisant « Le voyage dans le passé », je n’ai pas échappé à la gorge qui se serre, au cœur qui palpite, aux larmes qui montent et à ce sentiment de suffocation que provoque la douleur d’une histoire d’amour impossible.

Ludwig est scientifique, très jeune, ses compétences sont remarquées par M. Le Conseiller, un industriel qui l’engage pour devenir son secrétaire particulier. Admirant l’intelligence du jeune homme, il voit en lui celui qui est à même de comprendre la complexité de ses recherches, celui qui pourra un jour les mener à terme.

Ludwig accepte le poste et s’installe chez son mentor où il fera la rencontre qui bouleversera sa vie. Frau G., l’épouse de son patron, une femme bien sous tout rapport dont la discrétion et la gentillesse le fascinent. Une femme, dont il tombera fou amoureux, un amour partagé bien qu'interdit mais malgré tout, ils s’aiment clandestinement. Un baiser volé derrière une porte, un moment, seuls dans un couloir sombre, des mains qui s’effleurent lorsqu’elles se croisent et une passion dévorante à laquelle des milliers de kilomètres ne pourront mettre fin. Arrive le jour du départ pour le Mexique, lieu d’implantation d’une nouvelle filiale, terre d’exil pour Ludwig qui se voit proposer de gérer l’implantation de l’usine en Amérique du Sud.

Les années passent, les déclarations que se font les amoureux dans des lettres enflammées sont toujours aussi passionnées et la guerre éclate. Il est impossible à Ludwig de retourner en Allemagne. Tentant d’oublier la femme qu’il aime, il en épouse une autre, devient père et s’efforce de mener une vie tranquille. Neuf années se seront écoulées depuis son départ, et à son retour, il organise le jour tant désiré des retrouvailles, mais seront-elles à la hauteur des promesses d’antan ?

Le style Zweig a encore frappé, de son écriture, claire et sans autres fioritures que le mot adéquat au moment opportun, Stefan Zweig nous offre le récit d’un amour difficile, presque impossible. Tout l’art de Zweig est dans la description des sentiments et dans l’analyse des relations de couple. Ces situations qui pourraient être perçues comme immorales sont décrites avec tant d’élégance, que l’inconvenant devient touchant. Ici, ce n’est pas l’adultère que l’on juge, ce n’est pas l’abandon de famille que l’on arbore, c’est l’amour que l’on vénère.

Je n'ai pas lu mais écouté ce texte en version livre audio. Ce titre s'y prête bien. C'est doux et reposant et l'on se retrouve frappé par la qualité de l'écriture de l'auteur.

"Le voyage dans le passé" de Stefan Zweig

Paru le 3 mars 2010 aux éditions Le Livre de Poche

ISBN : 978-2253133148

177 pages

6.10€

-----------------------------------------------------------------------------

"Le voyage dans le passé" lu par Thibault de Montalembert.

Version livre audio

Paru chez Audiolib le 13 avril 2009

ISBN : 978-2356410610

Durée : 1H50

13.20€

Le voyage dans le passé de Stefan Zweig

L'auteur

Stefan Zweig est un écrivain, dramaturge, journaliste et biographe autrichien. Issu d'un père juif (sa famille est croyante mais modérée) riche tisserand et d'une mère issue d'une famille de banquiers italiens, il étudie la philosophie et l'histoire de la littérature, l'aisance financière de la bourgeoisie israélite lui permettant de suivre ses goûts.

Avant la première guerre mondiale il voyage beaucoup en Europe, à la découverte des littératures étrangères. Il sera notamment le traducteur en allemand de Verhaeren. Il se rend ensuite puis en Inde et aux États-Unis. Il s'engage dans l'armée autrichienne en 1914 mais reste un pacifiste convaincu. Durant la guerre il s'unit avec d'autres intellectuels, Sigmund Freud, Emile Verhaeren et Romain Rolland dans un pacifisme actif. Face à la montée du nazisme en Allemagne, il prône l'unification de l'Europe. Sa vie est bouleversée par l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Dès les premières persécutions, il quitte l'Autriche pour l'Angleterre (Bath puis Londres. Il sera naturalisé en 1940. L'année suivante, il part pour le Brésil et s'installe à Rio. Effondré par l'anéantissement de ses rêves pacifistes et humanistes d'union des peuples, il se donne la mort s'empoisonnant au Véronal avec l'aide de son épouse.

Stefan Zweig est notamment l'auteur de "Brûlant Secret" (1911), "Jérémie" (1917), "La Peur" (1920), "Amok" et "Lettre à une inconnue" (1922), une biographie de "Marie-Antoinette" (1932), "Vingt-quatre heures de la vie d'une femme" (1934), "La Pitié dangereuse" (1938) et "Le joueur d'échecs" publié en 1943 de façon posthume.

Un résumé de "Le voyage dans le passé" en vidéo.

Commenter cet article

Echappee-litteraire 12/10/2015 18:13

Un livre dont j'ai aimé le style mais sans plus. C'était trop court pour que je puisse m'attacher aux personnages.
En revanche j'ai adoré "Le joueur d'échec" du même auteur, gros coup de coeur ! Je te le recommande vraiment ! :)

Velidhu - Que Lire ? 12/10/2015 18:30

Et bien je crois que je n'ai pas été choquée par le peu de pages de ce livre car comme je l'ai écouté et pas lu, je n'ai pas eu cette impression de trop peu. L'histoire et les sentiments qui ressortaient de cette lecture ont pris le dessus. Je ne me suis pas attachée aux personnages mais j'ai adoré cette tension, cette nostalgie lorsqu'ils étaient séparés, puis cette peur du passage à l'acte une fois ensemble.

Je n'ai pas lu "Le joueur d'échec" mais il est prévu au programme car je souhaiterais lire tout ce Zweig a écrit. J'ai adoré "24 heures de la vie d'une femme", si tu ne l'as pas lu, je te le conseille.

Rebecca G. 05/10/2015 22:20

A découvrir, certainement... Bisous

Velidhu - Que Lire ? 12/10/2015 18:30

Un auteur à découvrir !

Caroline 05/10/2015 10:30

Je n'ai jamais lu cet auteur mais ça donne très envie en tout cas; merci !

Velidhu - Que Lire ? 05/10/2015 11:14

Coucou Caro !

Commence par Vingt-quatre heure de la vie d'une femme. Il est magnifique !