Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Cinq minutes et des sablés de Stéphane Servant
Cinq minutes et des sablés de Stéphane Servant

La petite vieille, Madame la Mort, le chat tigré et Kenza la voisine ont sauté de case en case, sans se presser.

5 minutes de plus ou 5 minutes de moins, quelle importance ?

Cinq minutes et des sablés de Stéphane Servant

Attention ! Ceci est un album jeunesse qui pourrait provoquer une prise de conscience chez les adultes. Si cela devait être le cas, il n’est jamais trop tard pour agir.

La petite vieille s’ennuie seule chez elle et les journées défilent sans que rien ne vienne perturber sa routine quotidienne. Alors elle a décidé d’attendre patiemment la mort.

Elle croit son heure venue quand Madame la Mort arrive dans sa belle auto rouge. La petite vieille est prête, il ne lui reste qu’à mettre ses chaussures, mais comme elle sait recevoir, elle offre un thé à son invitée.... cela fait si longtemps qu’elle n’avait pas reçu de la visite. Pour accompagner le thé, des sablés au gingembre seraient parfaits ! Laissez-moi le temps de vous préparer des sablés dit-elle à Madame la Mort. 5 minutes de plus ou 5 minutes de moins, quelle importance ?

Commence alors un vrai défilé de personnages curieux attirés par l’animation inhabituelle qu’il règne chez la petite vieille... et pendant ce temps, Madame la Mort attend...

Gros coup de cœur, pour ce thème auquel je suis sensible : la solitude des personnes âgées. Certaines se renferment sur elles-mêmes, d’autres n’ont presque plus de contacts avec leurs enfants et petits-enfants trop occupés à vivre leur vie et les petits vieux se sentent inutiles. Alors, à quoi bon lutter ?

Cet album montre qu’un petit effort de la part des jeunes comme des anciens permet de renouer du lien social. D’ailleurs, il n’y a pas qu’en famille que cela se joue, entre voisins l’entraide et la convivialité sont importantes aussi.

Les dessins sont doux et explicites : par exemple quand Madame la Mort arrive dans une voiture qui aurait fait pâlir d’envie Cruella d’enfer. C'est un personnage effrayant, mais qui pourtant joue le jeu et semble apprécier les moments passés auprès d’une petite vieille qui retrouve le sourire au fur et à mesure que sa maison s’anime.

J’avais déjà énormément aimé « La culotte du loup » et "Le Crafougna" , deux autres albums de Stéphane Servant aux éditions Didier Jeunesse . Je sais désormais que je vais être plus attentive à ses futures publications.​

« 5 minutes et des sablés » est un gros coup de cœur pour le sujet qui mérite qu’on s’y attarde (et qu’on fasse des efforts) et pour le personnage de Madame la Mort, qui est savamment dosé, un vrai mélange de féminité hautaine et d’envies enfantines...

J’ai testé ce livre sur 3 enfants qui ont entre 4 et 7 ans, j’ai été étonnée de les voir si réceptifs à l’histoire de cet album. Les scènes de danses, de jeux, les attirent énormément et les font beaucoup parler. Il ne me reste plus qu'à tester la recette des sablés au gingembre qui se trouve en dernière page !

Cinq minutes et des sablés de Stéphane Servant

"Cinq minutes et des sablés" de Stéphane Servant

Paru le 30 septembre 2015 aux éditions Didier Jeunesse

ISBN-13: 978-2278077984

Dès 3 ans

32 pages

13.10€

Cinq minutes et des sablés de Stéphane Servant

L'auteur : Stéphane Servant

Stéphane Servant est né dans le sud de la France. Il a suivit des études de littérature anglaise.

Curieux et touche-à-tout, il s'est aventuré dans la littérature étrangère, le développement culturel, le graphisme, et l'écriture scénaristique.

Il a longtemps travaillé en milieu scolaire et associatif en tant qu'intervenant artistique chargé de projets culturels.

Aujourd'hui, il est auteur et illustrateur pour la presse, la communication et l'édition jeunesse.

Il vit près de Carcassonne.

Cinq minutes et des sablés de Stéphane Servant

L'illustratrice : Irène Bonacina

Formée à l’école Estienne, aux Arts Décoratifs de Strasbourg et aux Beaux-Arts de Bratislava, Irène Bonacina est artiste et illustratrice pour la littérature jeunesse depuis 2009.

L’illustration jeunesse et adulte, la gravure, les carnets dessinés, lui permettent d’exprimer des univers variés et de poursuivre une recherche dans le dessin et la matière.

Cherchant à développer une collaboration approfondie avec l’éditeur elle s’est rapprochée de maisons indépendantes tels que Chandeigne, les Éditeurs associés, La Joie de Lire et MeMo. Son premier livre d’auteur est paru en 2011 aux éditions La Joie de Lire.

Elle aime aussi créer des rencontres-ateliers pour les enfants (au Centre Pompidou en 2009, au CentQuatre en 2010, en écoles et médiathèques) et plus récemment pour les étudiants et futurs professionnels (université d’Aix-Marseille et école Estienne en 2012).

Commenter cet article

Mimi 04/11/2015 09:24

Très bel album au thème délicat. Merci pour cette belle découverte.