Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

L'unité de Ninni Holmqvist

Notre vie quotidienne dans l'Unité de la banque de réserve tournait vraiment autour d'expérimentations scientifiques sur des spécimens humains. C'était essentiellement à cela que nous étions utilisés en réalité. Ils s'efforçaient de nous maintenir en vie aussi longtemps que possible et certains individus en pleine forme avaient vécus six ou sept ans à l'Unité avant leur don final.

Suède, dans un futur proche. Le taux de natalité est au plus bas, l’état instaure un projet pour la relancer et crée l’Unité. Le concept est simple, toute femme de plus de 50 ans et tout homme de plus de 60 ans, célibataires et sans enfant est intégré dans le programme de sauvegarde des êtres utiles à la société. Ces « superflus » seront cobayes lors d’expériences scientifiques ou se verront retirer les organes nécessaires aux soins destinés à un être considéré comme « utile ».

Dorrit vit seule, mais a un amant, un homme marié qu’elle aime, et qui l'aime "presque" mais cela ne suffit pas. Le jour de son cinquantième anniversaire étant proche, elle va devoir quitter sa maison, abandonner son chien et rejoindre l’Unité. Doritt est maintenant passée dans la catégorie des superflus.

Arrivée là-bas, à son grand étonnement elle constate qu’une véritable cohésion de groupe y règne. Elle s’y fait vite des amis avec lesquels elle partage de nombreux moments agréables. Leur vie entre obligations médicales et loisirs est plus douce que ce qu'elle avait imaginé. Même s’ils ont conscience que leurs jours sont comptés, la plupart d'entre-eux vivent normalement et apprécient la qualité des services qui leurs sont offerts . Mais, tous savent qu’un jour ils devront faire leur don final, celui d’un organe nécessaire à leur vie.

Malgré la surveillance constante qui règne dans les lieux, Dorrit peut vivre une ultime histoire d’amour, de celles qui auraient pu lui éviter d’être une « superflue ».

C’est un très bon roman d’anticipation que j’avais déjà lu il y a deux ans, lorsqu’il faisait partie de la sélection littérature « Prix des lecteurs 2014 des éditions Le Livre de Poche ». Je l’ai proposé comme lecture commune au club de lecture que j’anime, car je trouvais le sujet intéressant :

Quelle est notre place dans ce monde ? En quoi sommes-nous utiles à la société ? S’il passe par la solitude, faut-il renoncer à notre épanouissement personnel et contraint et forcé, être amené à fonder une famille ? Sommes-nous des sous-hommes si nous n’avons pas d’enfant ?

Ninni Holmqvist a réussi à traiter l’expérimentation humaine d’une façon assez douce, évitant une approche gore qui aurait été trop facile. Les sentiments des résidents sont bien analysés et les choix auxquels ils sont confrontés de nature cornélienne. Je me pose encore la question à savoir si oui ou non, j’aurais pris les mêmes décisions que Johanes ou Dorrit.

Un roman qui m’a interpellé et que j’ai beaucoup aimé malgré le fait que je ne suis pas une grande adepte de science-fiction. C’est très probablement parce qu’il est criant de vérité et qu’un jour peut-être, nous en viendrons à de tels agissements, qu’il m’a tant touché.

"L'unité" de Ninni Holmqvist

Paru le 13 novembre 2013 aux éditions "Le Livre de Poche"

ISBN-13: 978-2253164500

336 pages

7.10€

L'unité de Ninni Holmqvist

L'auteur :

Ninni Holmqvist est née en 1958 et vit en Suède.

Auteur de nouvelles et aussi traductrice, "L’Unité" est son premier roman (déjà traduit en anglais). Elle y aborde les sujets fondamentaux tels l’amour, la liberté, le sacrifice et la contribution de chaque individu dans une société standardisée où le "superflu" n’a plus sa place.

Elle a déjà publié 2 romans et 2 recueils de nouvelles depuis 1995.

Commenter cet article

Rebecca G. 11/11/2015 23:35

C'est tout bon!! Ca y est, expédié!!! Il est dans ma PAL!!! :D Et tu m'as tellement donné envie que je crois bien qu'il sera le prochain (si j'arrive jusqu'au bout de "D'après une histoire vraie" - c'est ma 2eme tentative, mais là, je sature...) Bisous

Rebecca G. 12/11/2015 10:30

Comme quoi, il ne faut pas toujours se fier aux médias.... J'ai appris que (malheureusement) il y a beaucoup d'" affaires de gros sous"... Les livres qui font parler, ça rapporte de l'argent... Pourquoi celui-ci plutôt qu'un autre qui aurait mérité 100 fois qu'on parle de lui? Mystère et boule de gomme...
Justement, hier soir, j'ai écrit le brouillon d'un article sur ce livre: j'ai définitivement abandonné! Je pense que je vais le programmer pour demain... Bisous.

Velidhu - Que Lire ? 12/11/2015 08:03

Tu me diras ce que tu en as pensé. C'est drôle, je croyais que "D'après une histoire vraie" était une évidence... qu'est ce qu'il peu faire parler de lui ce roman ! Comme quoi....de mon côté c'est "Boussole" de Mathias Enard que je n'arrive pas à lire...pourtant j'adore tous les autres livres de cet auteur mais celui-ci, oh lala, c'est lourd....j'espère que le grand public ne découvrira pas cet auteur à travers ce livre !

Rebecca G. 11/11/2015 22:51

Eh bien, je l'avais déjà vu quelque part sur un autre blog, mais la critique m'avait un peu freinée... La tienne est plutôt emballante...! :) Je vais voir si je peux me le procurer: je le rajoute à ma PAL. Bisous et merci!!! :)

manou 11/11/2015 15:10

En effet quelle est notre place dans ce monde après 50 ans ? Deviendrons-nous un jour comme dans ce roman des"superflus"...Effrayant mais tu me donnes comme d'habitude envie de le lire !
Merci

philippe 11/11/2015 09:05

Ca fait peur, mais je crois que je vais me laisser tenter. Merci pour cette découverte.

Velidhu - Que Lire ? 11/11/2015 09:12

De rien Phillippe !

La tête dans les livres 10/11/2015 23:44

Je l'avais aussi découvert pour le prix des lecteurs et il m'avait marqué! J'avais beaucoup aimé car il m'avait fait réfléchir.

Velidhu - Que Lire ? 11/11/2015 07:10

Oui, je pense qu'il a fait cet effet à beaucoup de monde.

Mimi 10/11/2015 19:10

Je ne suis pas très SF non plus, mais celui-ci me tente bien...

Velidhu - Que Lire ? 10/11/2015 22:22

Parfois le changement ça a du bon !