Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Nous traverserons ensemble de Denis Lemasson

Tous les réfugiés qui vivent dans les rues de Paris ont l'intense sentiment d'être transparents, de ne pas être visibles pour ceux qui vivent autour. Ca les plonge dans un ressenti paranoïaque. Ils sont condamnés à n'être rien d'autre qu'un corps en errance où la reconnaissance d'une identité n'a pas cours.

Nous traverserons ensemble de Denis Lemasson
Crise des migrants, « Nous traverserons ensemble », un roman criant de vérité

C’est parce que Denis Lemasson a passé plus de 10 ans à travailler pour Médecin sans frontières dans les pays du Moyen-Orient, qu’il a su décrire avec tant de réalisme la triste réalité de la course à l’Eldorado menée par ces hommes qui tentent de fuir leur pays. Menacés par les talibans s’ils ne coopèrent pas, pourchassés par le régime s’ils sont suspectés d’entretenir des relations avec les terroristes, ils n’ont d’autres choix que de fuir.

D’abord, ils quittent le pays, direction l’Iran ou le Pakistan, où ils espèrent pouvoir trouver du travail. Puis, une fois avoir récolté les fonds nécessaires pour tenter le grand voyage, l’horreur commence. La peur, les passeurs malhonnêtes, la violence, la prison, les camps de réfugiés à l’hygiène inexistante. C’est une vraie épée de Damoclès qui pend au-dessus de leur tête, car partout où ils passent, ils risquent leur vie, partout où ils tentent de s’installer, ils sont repoussés.

Une enquête qui nous emmène sur la route des migrants

Luc a travaillé dix ans pour MSF en Afghanistan, de retour en France, il arrête son investissement dans l’ONG. Un jour, alors qu’il est au Parc avec sa fille, il découvre le corps d’un réfugié afghan. À première vue, il a reçu des coups de couteau. Dès lors, Luc décide de découvrir pourquoi, cet homme a été tué. Pour cela, il va mener l’enquête et rencontrer plusieurs migrants en situation irrégulière. Commence alors le récit du périple de ces hommes depuis l’Afghanistan jusqu’à Paris.

Tu peux marcher mais pas dormir !

Ce qui m’a marqué dans ce livre, c’est la volonté de ces hommes et l’espoir d’une vie meilleure qu’ils cultivent. Ils sont persuadés que la France les accueillera et leur donnera la possibilité de commencer une nouvelle vie. Il n’en est rien. Ces malheureux errent de parc en parc, de banc en banc, en subissant les brimades des forces de l’ordre. Quand ils se font réveiller à coups de matraque en pleine nuit, à la question : « Mais où pouvons-nous dormir ? », on leur répond : « Nulle part, tu peux marcher, mais pas dormir ». Alors ils tentent leur chance dans d’autres pays, avec la crainte de se faire prendre, car si on prouve qu’ils sont rentrés en Europe par la Grèce, c’est là-bas qu’ils seront renvoyés, pour être rejeté en Turquie où ils sont traités comme des bêtes. Certains s’en sortent, d’autres, errent encore par milliers dans notre pays.

Mon avis

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Le sort des réfugiés me touche beaucoup, la façon dont ils sont traités me révolte. En lisant « Nous traverserons ensemble », on s’aperçoit que le passage de migrants est une activité très rentable. Pour 2500 euros par personne, on leur donne un canot « Spiderman » prévu pour deux enfants pour tenter la traversée entre la Turquie et la Grèce. Ils sont 6 à bord. Les militaires font des rondes, les attrapent et les repoussent en Turquie... S’ils ne payent pas, leur famille est menacée. Et c’est un cercle sans fin, ils doivent faire confiance à des escrocs, remettre leur vie entre les mains d’hommes qui ne pensent qu’à s’enrichir et prier pour que tout se passe bien.

Je savais que leur parcours était difficile, j’étais loin d’imaginer à quel point. Quand on pense que ce sont les hommes qui ont érigé des frontières, on se demande où est l’humanité dans tout ça.

Le roman parle beaucoup du travail des associations qui viennent en aide aux migrants. En les aidant pour monter leur dossier, à apprendre le français, en leur distribuant de quoi manger, ils créent un lien entre ces gens qui ont tout laissé pour venir ici. Le fait qu’ils ne souhaitent pas repartir malgré leurs conditions de vie, laisse présager de ce que pouvait être leur vie là-bas.

C'est un roman à lire, pour en apprendre un peu plus entre autres, sur le non-sens du système.

"Nous traverserons ensemble" de Denis Lemasson

Paru le 14 janvier 2016 aux éditions PLON

ISBN-13: 978-2259230377

395 pages

20.00€

Nous traverserons ensemble de Denis Lemasson

L'auteur :

Aujourd'hui médecin à Paris, Denis Lemasson a travaillé pour Médecins sans frontières, notamment en Afghanistan. Il est l'auteur d'un premier roman, Les routes fantômes (2004, Folies d'encre).

Commenter cet article

Rebecca G. 27/02/2016 23:39

C'est un sujet difficile. En effet, nous sommes loin d'imaginer leur vie, leur calvaire. Merci à toi pour cette belle chronique. Je ne crois pas que j'achèterai ce livre, parce que j'ai surtout envie de me détendre et de m'évader lorsque je lis... et si peu de temps pour lire..!! Mais je félicite l'auteur pour avoir eu le cran d'écrire ce livre! Bisous.

manou 27/02/2016 10:00

Je suis contente d'avoir ton avis sur ce livre que j'avais noté dans ma LAL. Il me semble tout à fait édifiant pour parler de ce terrible sujet d'actualité puisque l'auteur a vécu de près ce dont il parle.
Merci Audrey !

Velidhu 27/02/2016 10:43

Tu devrais apprécier cette lecture. J'avais peur que ça soit trop lourd et finalement, j'ai lu ce roman assez vite.

Cassandre 26/02/2016 17:01

Un livre qui semble particulièrement intéressant et éclairant. Il est important que des ouvrages comme celui-ci soient publiés pour nous ouvrir au monde, avoir une sensibilité plus intense par rapport à la tragédie que vivent ces migrants au quotidien.

Velidhu 27/02/2016 10:42

Je trouve aussi, et c'est aussi pour ça que j'essaie de publier des chroniques qui parlent de sujets difficiles aussi.

Velidhu 27/02/2016 10:39

Quand j'entends certains commentaires, ça me fait peur. Certains ne les considèrent même pas comme des humains. Je trouve ça tellement normal d'essayer de sauver sa vie...

Bernieshoot 26/02/2016 15:02

un éclairage intéressant sur un sujet d'actualité

Velidhu 27/02/2016 10:41

Cette actualité dure depuis trop longtemps maintenant.

Mimi 26/02/2016 08:45

Un très bon sujet, sûrement à rapprocher de "L'eldorado" de Laurent Gaudé.

Velidhu 27/02/2016 10:40

Je n'ai pas lu l'Eldorado. J'adore Gaudé mais n'ai aps encore lu tous ses romans.