Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Si c'est un homme de Primo Levi



K.B., c'est l'abréviation de « Krankenbau », infirmerie. L'infirmerie se compose de huit baraques semblables aux autres en tous points, mais séparées du reste du camp par des barbelés. Elle contient en permanence un dixième de la population du camp, mais bien peu y séjournent plus de quinze jours, et personne plus de deux mois, délai au terme duquel nous sommes tenus de guérir ou de mourir. Pour être soigné au K.B., en effet, il faut être enclin à guérir, la propension contraire conduisant directement du K.B. à la chambre à gaz.

Si c'est un homme de Primo Levi
Un témoignage lucide sur l’horreur des camps de concentration

Dans « Si c’est un homme », Primo Levi nous raconte la vie des déportés au sein des camps de concentration. Insultes, brimades, coups et surtout la faim font que chaque jour passé est une victoire. Mais les détenus ne peuvent pas penser comme ça. Garder espoir est le lot des nouveaux, des gros numéros, ces bleus qui ne connaissent rien de la vie de détenu. Non, ce qui les fait tenir, c’est la peur, puis leur fierté. Se comporter en homme digne est pourtant difficile. Voler est presque nécessaire si l’on veut survivre, se battre pour obtenir les meilleures affectations et surtout ne jamais, mais alors jamais tomber malade. L’épuisement ou une infection des pieds assure un aller simple à la chambre à gaz.

Si c’est un homme, un récit de survie poignant

On entre vite dans la vie de ces hommes qui dès la sortie du train sont séparés de leur femme et de leurs enfants. Ce qu’ils deviennent ? Ils ne le sauront jamais, ou plutôt, ils s’efforcent de ne pas y penser, car tout le monde sait que les faibles, les inaptes au travail ne vivent pas longtemps.

D’abord apprendre les règles de vie, ensuite travailler dur, puis supporter la faim qui les tenaille et attendre. Attendre que les jours passent et surtout ne rien espérer. L’espoir est une torture qu’il n’est pas bon s’infliger, alors tous tentent de survivre au jour présent en faisant ce qu’on leur demande sans se mettre en danger. Travailler, mais pas jusqu’à l’épuisement, contourner les règles, mais intelligemment, garder sa fierté, mais sans avoir l’air effronté. Et puis regarder ses compagnons partir un matin, pour ne jamais revenir, entendre les horreurs infligées à ces semblables, mais ne pas se rebeller.

Mon avis

Un témoignage franc sur une période de l’histoire que j’ai encore du mal à comprendre. Tant d’horreurs ont été commises pour un rêve de grandeur ridicule. Mais c’est arrivé, et ce témoignage aide à garder en mémoire ce dont l’homme est capable. Je suis sidérée par la foi de ces prisonniers qui résistent comme il le peuvent. Sidérée, par ce classement par nationalité, puis pas numéro d’arrivée, sidérée d’entendre que sur 50 000 ou 100 000 juifs d’une nationalité, seuls quelques centaines demeurent. Car, quand on entend le témoignage de Primo Levi, la survie est tellement présente que j’ai eu tendance à oublier qu’il y en a qui ont baissé les bras. Certains n’étaient pas assez forts, d’autres n’ont pas pu continuer à suivre les règles imposées, beaucoup ont succombé à la faim ou à la maladie. Pour d’autres, c’est juste le sort qui leur a été défavorable.

Je n’ai pas lu le livre, mais ai écouté l’histoire en livre audio. Raphaël Enthoven nous propose une lecture calme, presque résignée qui est parfaitement en ligne avec le texte. Une lecture qui reflète l’homme digne et intelligent qu’était Primo Levi. À ne pas rater, l’interview de Raphaël Enthoven. Pour moi, « Si c’est un homme » de Primo Levi est un témoignage qui se prête très bien à l’exercice de la lecture à voix haute.

Ce titre fait partie de la sélection Prix Audiolib 2016

"Si c'est un homme" de Primo Levi

Paru le 9 septembre 2015 aux éditions Audiolib

Lu par Raphaël Enthoven

Durée : 7h35

Livre lu - 1CD

Code EAN : 9782367620329

21.90€

Si c'est un homme de Primo Levi

Le lecteur :

Raphaël Enthoven est professeur de philosophie sur France- Culture et sur ARTE. Son travail consiste essentiellement à en parler avec simplicité, mais sans jamais la simplifi er. Il a lu Mythologies de Roland Barthes avec Michel Vuillermoz (Thélème) et L’Insoutenable Légèreté de l’être de Milan Kundera (Écoutez lire).

Commenter cet article

Rebecca G. 02/05/2016 23:28

... tu as tout dit, Audrey, et si bien dit. Merci.

Velidhu 03/05/2016 10:49

De rien !

Casscrouton 01/05/2016 16:13

C'est un livre que j'avais du lire au lycée. Je me suis replongée dedans l'année dernière et c'est un témoignage vraiment bouleversant. Si c'est un homme est livre important qu'il faudrait faire découvrir au plus grand nombre!

Velidhu 03/05/2016 10:47

Je trouve aussi.

Bibliblogueuse 29/04/2016 17:04

C'est en effet un livre bouleversant, un témoignage inestimable. J'imagine qu'en version audio, ce doit être particulièrement émouvant, comme si Primo Levi nous parlait à l'oreille...

Velidhu 03/05/2016 10:47

Peut-être est-ce plus facile de l'écouter que de le lire...

manou 29/04/2016 08:19

Un livre qui m'a beaucoup marqué lorsque je l'ai lu dans ma jeunesse, autant que le film "Nuit et brouillard". Peut-être étais-je trop jeune ? En tous les cas je ne sais pas si j'aurai le courage de le lire à nouveau...tant son souvenir est encore pour moi présent.

Velidhu 03/05/2016 10:45

Je suis contente de l'avoir découvert, on y découvre ce qu'est la survie dans de telles conditions. Pour moi, le pire, ça a été la fin du roman, en tant que lecteur, on se dit, ça y est, la libération est proche et tant de choses se passent encore...

Mimi 28/04/2016 00:38

Un livre qui est dans ma PAL depuis toujours, je crois, mais que je n'ai pas encore lu. Pourtant j'ai lu d'autres témoignages sur cette époque, mais celui-là je n'arrive pas à l'ouvrir...

Velidhu 03/05/2016 10:43

Il est très bien. On comprend mieux certaines choses.

Bernieshoot 27/04/2016 18:29

une écoute qui doit être lourde en émotions