Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Tel est mon métier de Lynsey Addario

Tandis que nous roulons en direction de la frontière syrienne, je songe à la personne que j'étais en 2003 : une jeune femme qui ne rêvait que de parcourir le monde pour raconter en images la vie des gens et leurs souffrances. J'étais insatiable dans ma quête de vérité, et j'allais au-devant du danger sans penser aux conséquences, persuadée que, si mes intentions étaient pures et si je me concentrais sur mon travail, tout se passerait bien. Ma foi envers mon métier est peut-être intacte, mais chaque rencontre avec la mort et chaque ami perdu m'ont rendue plus prudente. J'ai appris à tenir compte de ma propre mortalité.

Tel est mon métier de Lynsey Addario
Lynsey Addario, vocation : photographe de guerre

Lynsey Addario est une photographe de guerre dont le travail a été plébiscité à plusieurs reprises. Elle parcourt le monde pour immortaliser la réalité et les conditions de vie des habitants de pays qui ne connaissent que rarement la paix. Ses photographies illustrent les articles et reportages qui paraissent dans Le Times, Le New York Times ou encore le National Geographic. Sa vie est une course contre la montre, être là, dans les moments chaotiques, prendre des clichés pour que la vérité soit connue du plus grand nombre. Être là, s’exposer au danger pour qu’on n’oublie pas ceux qui vivent sous les bombes ou sous le poids d’une dictature. Pour Lynsey Addario, être photographe de guerre, c’est bien plus qu’un métier, c’est la conviction que ce qu’elle fait est nécessaire, c’est sa vie.

De la précarité d’un emploi rémunéré à la mission à la satisfaction de voir son travail reconnu

Comme la plupart des freelances, Lynsey a dû se battre pour décrocher ses premières missions. Elle fait ses premières armes en Argentine où elle débute comme photographe au Buenos Aires Herald. Elle n’a aucune formation de photographe, mais l’envie et la passion prennent le dessus sur cette lacune. En 2000, elle part en Afghanistan. Son sujet : La vie sous le régime des talibans. C’est avant le 11 septembre 2001, à l’époque, l’Afghanistan ne faisait pas encore la une des journaux. Dès lors, elle est présente là où le peuple est en danger : Darfour, Syrie, Sud Soudan, Irak, Libye, Liban, Congo...

Une vie privée reléguée au second plan

Lynsey Addario travaille pour les plus grands journaux et magasines, gagne le Prix MacArthur qui lui permet de poursuivre ses travaux sans avoir à se préoccuper des frais engendrés par ses voyages. Elle fait ce qu’elle aime, mais en amour, rien n’est simple. Si la jeune femme vit des histoires passionnées, elle mettra longtemps avant de trouver celui qui acceptera ses nombreuses et longues absences, qui comprendra que le danger fait partie des risques du métier, qui saura l’encourager dans les moments difficiles. Lynsey n’est définitivement pas le genre de femme qu'un homme est certain de retrouver chaque soir en rentrant du travail. Elle évoquera dans son livre, la vie d’autres femmes journalistes pour qui le travail est un frein non seulement à une vie de couple traditionnelle, je dis traditionnelle et non pas épanouie, car pour ces amoureuses de liberté, une vie de couple épanouie passe par l’acceptation du conjoint de les voir quitter le foyer pour de longs mois, mais aussi à la maternité.

Mon avis :

Les habitués du blog savent que je suis une accro à ce genre de témoignages et que tout ce qui touche à la guerre et aux populations victimes de celle-ci aussi. Ce livre est profondément bien fait, déjà, la traduction est parfaite. Le style est fluide et l’on a réellement l’impression que Lynsey Addario nous raconte sa vie. Ensuite, j’ai aimé le parcours de cette photographe. De la jeune fille qui aime prendre des photos, à la photographe professionnelle mondialement reconnue, il y a des étapes, des coups de chance, des circonstances et énormément de rencontres qui font qu’elle pourra évoluer jusqu’à atteindre l’excellence. Son caractère aussi, elle en a, c’est certain, mais là où l’on pourrait croire qu’une femme en zone de guerre se masculinise pour éviter les dangers, Lynsey reste féminine. D'ailleurs, ce statut de "femme" l’a aidée à nouer des contacts avec des hommes, parfois même des chefs de guerre, qui la voyait comme une femme « traditionnelle », et donc, leur méfiance étant moindre vis-à-vis d’elle. Il y a eu aussi le récit de l’enlèvement dont elle et quelques collègues masculins ont été victimes, les confidences sur la douleur ressentie lorsque le téléphone sonne pour annoncer le décès d’un confrère, la façon dont elle est tiraillée entre son besoin viscéral de retourner dans ces pays où tout peut arriver et la peine qu’elle inflige à ses proches.

« Tel est mon métier » de Lynsey Addario entre dans ma catégorie « Coup de cœur » pour :

— Le sujet passionnant

— Le récit d’une vie dédiée à une cause exceptionnelle

— La fluidité du texte qui rend la lecture agréable

— La personnalité de cette photographe de guerre

Tel est mon métier de Lynsey Addario

Tel est mon métier de Lynsey Addario

Traduit de l'anglais par Karine Lalechère

Paru le 30 mars 2016 aux éditions Fayard

ISBN-13: 978-2213700670

400 pages

24.00 €

Commenter cet article

manou 14/05/2016 08:47

Un témoignage qui me tente bien. Merci pour le partage.

Velidhu 19/05/2016 08:48

De rien Manou !

Bernieshoot 13/05/2016 17:39

c'est une découverte pour moi, nous avons besoin de ce type de livre témoignage

Velidhu 19/05/2016 08:47

J'aime beaucoup lire ce genre d'ouvrage, on y apprend beaucoup de choses et ça change des romans !

Mimi 13/05/2016 11:45

Une vie bien remplie et hors norme. Cette lecture rejoint celle que je suis en train de faire avec "Toute une vie d'humanitaire". J'en parlerai bientot.

Velidhu 19/05/2016 08:46

Une vie de passionnée. Je lirai ta chronique dès qu'elle sera en ligne.

Rebecca G. 13/05/2016 10:12

Oh! Mille mercis pour cette extraordinaire découverte! Je vais essayer de me le procurer car il me le faut dans ma PAL!!!! Gros bisous et encore merci! :D

Velidhu 19/05/2016 08:46

C'est un excellent témoignage, tu vas adorer !