Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbué

Qui sait comment ils mènent leur mariage ? Le mariage entre les gens de ce pays est une chose très étrange, Bo. Ce n'est pas comme chez nous, où un homme fait comme bon lui semble et la femme lui obéit. ici, c'est l'inverse. Les femmes disent à leur homme ce qu'elles veulent et les hommes le font, parce qu'ils disent : "Epouse heureuse, vie heureuse."

Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbué

Voici venir les rêveurs, le livre de la rentrée littéraire 2016 à ne pas manquer !

Des coups de cœur partiels, j’en ai régulièrement. Quelques fois, je craque pour un personnage singulier, d’autres fois c’est pour une histoire originale ou la sensibilité d'un récit. Je suis assez réceptive à ce qu’un roman souhaite raconter. J’ai eu un coup de cœur pour « Voici venir les rêveurs » de Imbolo Mbué, mais ce coup de cœur ci, il est entier. Ce roman, pourtant profond, est porté par la légéreté du mode de vie africain. Imbolo Mbué y parle de l’immigration vue par un couple de Camerounais, mais aussi de l’envie, du besoin d’avoir plus et d’espérer une vie meilleure.

En attente de leur régularisation, Jende et Neni vivent à New York. Jende à la chance de décrocher un emploi de chauffeur pour un membre de la direction de l’une des plus grosses banques de la place. Conscient de la chance qu’il a, Jende n'a de cesse d'exceller dans son travail. Mais la crise de 2008 ébranle le monde financier et touche de près les deux hommes...

Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbué
Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbué

J’ai adoré ce roman. Tout d’abord pour les personnages, Neni et Jende, ce couple d’immigrés qui veut coûte que coûte rester aux USA. Jende est un homme intègre et sage, Neni a le feu qui bout en elle. Bien qu’elle respecte son mari, comme il est de coutume en Afrique, on suit son américanisation. Neni refuse l’idée d'une possible extradition et est prête à tout pour rester aux Etas-Unis. Jende lui est conscient que son salaire lui permet de payer les études de sa femme qui souhaite devenir pharmacienne et d’envoyer de l’argent à Limbé lorsque sa famille le sollicite. Et c’est là qu’on découvre un style de vie tellement différent du nôtre. La famille a qui on doit envoyer de l'argent, le respect des anciens, même s'il y a injustice et la force des traditions qui fait que même à plusieurs millier de kilomètres, il est impossible de se détacher de son passé.

Dans « Voici venir les rêveurs », Imbolo Mbue met en évidence deux visions des USA. Celle vue d’un immigré africain et celle des autochtones, qui plus est, des nantis. J’ai particulièrement aimé Jendé qui est un homme d’une grande sagesse. Conscient de la chance qu’il lui est offerte, il reste très terre à terre. Bien qu’étant un homme fier, il est aussi extrêmement humble et travailleur. Durant tout ce roman, on assiste à l’évolution et à l’intégration de Neni, Africaine de cœur, elle se rêve en Américaine moderne au grand désespoir de son mari. Le patron de Jende et Cindy son épouse, sont l’archétype du couple riche qui n’a pas conscience de sa chance. Le bonheur semble vouloir les fuir. Lui s’oublie dans le travail, elle sombre dans l’alcoolisme et la dépression. La crise économique viendra attiser le feu qui brûle entre les maris et femmes. Le moment pour eux tous de se remettre en question et de reprendre leur vie en main.

"Voici venir les rêveurs" de Imbolo Mbue est un livre à découvrir absolument, pour le fond mais aussi pour la forme, car s'immerger dans l'histoire c'est un peu s'inviter dans le quotidien d'une famille Camerounaise.

Ce roman rejoint la catégorie coup de cœur du blog !

Pourquoi cette lecture ?

J'ai choisi ce titre dans le catalogue des éditions Belfond sur Netgalley.fr. Nous étions au mois de mai, et je n'en avais pas encore entendu parler. J'ai été attirée par la couverture ethnique mais surtout par le résumé. Les habitués de ce blog savent que j'aime lire tout ce qui traite de l'immigration, quelle qu'elle soit. Je ne pouvais donc pas passer à côté de ce roman.

Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbué

"Voici venir les rêveurs" de Imbolo Mbué

Paru le 18 août 2016 aux éditions Belfond

Traduit par Sarah Tardy

​ISBN : 978-2714470997

​300 pages

22.00€

Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbué
Voici venir les rêveurs de Imbolo Mbué

Née en 1982, Imbolo Mbue a quitté Limbé, au Cameroun, en 1998 pour faire ses études aux États-Unis. Elle a grandi en lisant les grands auteurs africains : Chinua Achebe, Ngugi wa Thiong'o, mais c'est chez Toni Morrison et Gabriel García Márquez que sa sensation d'être écartelée entre deux cultures a trouvé un écho. S'inscrivant dans la lignée d'Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie ou du Ravissement des innocents de Taiye Selasi, Voici venir les rêveurs, son premier roman, a fait l'objet d'enchères effrénées auprès des plus grands éditeurs américains. Imbolo Mbue vit à Manhattan.

Commenter cet article

Marie-Laure VANIER 08/11/2016 17:57

Je partage entièrement ton coup de coeur... quel beau livre! Il m'a touchée, vraiment! A bientôt!

Velidhu 13/11/2016 21:33

Je suis heureuse que ce roman plaise. J'ai tellement aimé Jendé. Et puis, il se lit comme une bonne saga tout en abordant un sujet sensible. Merci d'être passée Marie-Laure et d'avoir laissé un petit message. A bientôt j'espère !

Doc Bird 02/09/2016 17:42

Ce roman a de très bonnes critiques, et je vois que c'est un coup de coeur ! Je vais le mettre dans ma liste de livres à lire ! Merci du partage.

Velidhu 04/09/2016 21:34

De rien Doc ! Bonne lecture.

Mimi 02/09/2016 00:35

Sûrement un très bon roman sur la quête d'identité quand on est confronté à deux cultures différentes. Je rapproche ce roman de l'excellent Americanah dont parle Manou ci-dessous et que j'ai adoré.

Velidhu 04/09/2016 21:33

Il faudra que je le lise alors.

manou 01/09/2016 07:14

Je l'ai également beaucoup aimé ! C'est une lecture incontournable de la rentrée littéraire à mon avis et je lui souhaite d'obtenir un prix. Dans le même registre mais d'un point de vue différent, tu pourrais lire "Americanah". Mais peut-être l'as-tu déjà lu ? Merci pour cette belle chronique.
Bonne journée...

Velidhu 01/09/2016 09:20

J'ai lu ta chronique ! J'ai adoré ce roman. Je n'ai pas lu "Americanah" mais j'ai lu "Nous sommes tous des féministes" du même auteur. Un petit livre paru chez Folio au prix de 2€. La nouvelle qui suit le texte de la conférence de Chimamanda Ngozi Adichie est excellente et dans la même veine que Voici venir les rêveurs.

Chess 31/08/2016 23:06

Une très belle histoire !

Velidhu 01/09/2016 09:18

J'ai adoré. Et j'ai même eu les larmes aux yeux à plusieurs reprises...