Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Les corps de Lola  de Julie Gouazé

Pourquoi le désir ne dure pas... pourquoi faut-il se battre pour le conserver ? Lorsque le désir passe des tripes à la tête, l’amour est mort.

Une peau que l’on ne connaît pas. Un corps dont on n’a pas encore exploré tous les ressorts. Un autre goût. Une nouvelle saveur. Ça tord le ventre. Ça prend l’intérieur et ça retourne tout. On imagine la douceur des lèvres, la poigne des mains, le rictus de la jouissance.

Les corps de Lola (page 65)

Les corps de Lola  de Julie Gouazé

Rentrée littéraire 2016 des éditions Belfond

Un roman réaliste et presque choquant. Ce second roman de Julie Gouazé est une représentation du désir féminin dans toute son ambiguïté. « Les corps de Lola » parle d’une jeune femme. D’elle nous ne saurons rien si ce n’est qu’elle s’appelle Lola et qu’elle est en couple. Nous allons découvrir Lola dans ce qu’elle a de plus sensuel et de plus érotique dans ce qu’elle appelle la Lola rouge. La Lola bleue, c’est la Lola en pyjama, la Lola qui cherche de la tendresse et qui essaie de contenir les assauts de son double émancipé.

C’est un roman très juste sur le désir, les envies que l’on assouvit ou pas, pour se faire plaisir ou pour faire plaisir. Car dans ce livre Lola prend du plaisir, mais en donne aussi à son compagnon qui apprécie leurs ébats passionnés. La Lola rouge sensuelle accepte des jeux érotiques qui lui permettent de lâcher prise, qui la rendent forte, du moins le temps de ces corps à corps. Puis l’acte sexuel terminé, la Lola bleue réapparaît dans toute sa douceur. Regrette-t-elle ? Oui, elle a bien conscience qu’elle ne contrôle pas réellement ses pulsions sexuelles. Un sentiment de honte tente de la submerger en vain.

Un jour, un évènement bouleversera la vie de Lola. La passionaria s’en ira, pour laisser à la Lola bleue toute la place. Est-ce un bonheur de voir le désir quitter son corps ? La tiédeur de la routine la satisfera-t-elle, elle qui occupait ses nuits à donner vie à ses fantasmes ?

Mon avis :

Un roman qui peut surprendre, voire déranger. Si certaines scènes sont des plus explicites, ce roman n’est en rien vulgaire. Je trouve au contraire que Julie Gouazé a gardé une vision objective très saine des envies de Lola. J’ai éprouvé de la peine pour cette Lola bleue, tiraillée entre l’envie de se laisser aller au plaisir et celle de se brider. J’ai éprouvé de la colère pour cet homme que l’on devine demandeur, mais qui ne semble pas se rendre compte combien sa compagne semble perturbée par leurs jeux. Je l’imaginais repu de plaisir alors qu’elle refoulait ses larmes. Lola est en fait un personnage très doux, qui voit de la beauté là où d’autres s’imaginent le pire. La fin m’a également beaucoup touchée, j’ai ressenti une profonde tristesse pour Lola. Je ne peux cependant pas vous en dire plus de peur de trop en dévoiler.

« Les corps de Lola » est un roman très bien conçu. L’écriture est directe, mais l’analyse des sentiments et des comportements de Lola prend le dessus sur le côté « érotique » du roman. D’ailleurs, je le classe dans ma catégorie « érotique », car il ne doit pas passer entre toutes les mains, mais il a plutôt sa place en « littérature française ». Julie Gouazé est une auteure qui mérite que l’on s’attarde sur son œuvre et « les corps de Lola » est un roman qui se doit d’être lu avec un recul suffisant pour pouvoir comprendre qu’en chaque femme sommeille une Lola bleue et une Lola rouge.

Pourquoi ce choix de lecture ?

"Les corps de Lola" de Julie Gouazé fait partie de la sélection de la rentrée littéraire 2016 Belfond. J'ai eu le choix parmi plusieurs titres et ai sélectionné ce roman car je trouvais intéressant de voir ce sujet traité par une femme. De plus je ne connaissais pas l'auteure et avais de découvrir ses écrits. Le sujet m'a également interpellée car en 2016, le désir féminin est encore un tabou quand il n'est pas traité sous la forme d'une romance érotique. Quand le désir charnel touche une femme lambda comme Lola, on y voit souvent de l'indécence ou une forme d'addiction malsaine.

Les corps de Lola de Julie Gouazé

Paru le 18 août 2016 aux éditions Belfond

ISBN : 978-2-7144-7411-7

128 pages

17.00€

Les corps de Lola  de Julie Gouazé

L'auteur

Julie Gouazé est née en 1977 à Lyon. Elle vit aujourd'hui à Paris. Après Louise (Léo Scheer, 2014), Les Corps de Lola est son deuxième roman.

Commenter cet article

Chlo Plume 09/05/2017 18:08

Ce genre de roman, qui se pose la question du désir féminin, qui explore ses facettes avec intelligence, est suffisamment rare pour être souligné. Un roman féministe ?

Velidhu 10/05/2017 09:13

Je ne le vois pas comme un roman féministe car ici Lola est clairement sous l'emprise de son compagnon. Elle a des envies, les assume mais parfois elle doit se faire souffrance pour répondre aux envies de son homme.

Léa Touch Book 24/08/2016 15:10

Il me tente beaucoup ! :)

Velidhu 24/08/2016 17:37

Il est très intéressant à lire même si ça reste une lecture particulière.

Anonyme 20/08/2016 10:43

J'ai lu ce livre, dans la sélection littéraire de rentrée de Belfond. Il n'est pas mal écrit, mais loin d'être marquant, et je trouve les réflexions assez pauvres. Son attrait réside surtout dans la pulsion voyeuriste. Ma question est la suivante, après avoir tapé le nom de l'auteur dans Google, et découvert qu'elle était la jeune (25 ans de moins) et jolie femme de Michel Field : ce livre aurait-il trouvé un éditeur, si Julie Gouazé n'avait aucune relation ? On la voit dans la vidéo interrogée comme si de rien n'était pas une femme qui travaille pour son mari. Et pour sa promo, ira-t-elle aussi comme si de rien n'était dans les émissions de France Télévisions ? Immense ras le bol de tout ce copinage.

Velidhu 20/08/2016 21:57

J'ai trouvé ce livre osé mais pertinent dans l'approche du sujet. Je n'avais pas fait attention aux relations de Julie Gouazé dont le premier roman avait suscité l'enthousiasme des critiques. Mais ça me fait rire car il y a eu une grosse polémique il y a quelques semaines de cela sur une auteure provenant du clan "Bolloré". Pour ma part je préfère du copinage pour de jeunes auteurs qui ont besoin d'un coup de pouce pour se faire connaître, que du copinage par habitude pour des auteurs qui écrivent des romans à la chaîne dans lesquels on ne sent plus aucune passion.

Mimi 18/08/2016 12:16

Sûrement une auteure à découvrir qui ose parler du désir féminin. Tu as raison de dire qu'il est encore tabou. Face au sexe, l'homme a le droit de parler et la femme d'essayer de se faire comprendre pour ne pas être immédiatement traitée de s... Et souvent la culpabilité existe car la femme doit encore choisir entre être la compagne, la mère, l'amante. Elle ne peut pas être tout cela en même temps, la bonne société ne l'accepterait pas. Alors Lola est bleue ou rouge. Merci pour ce joli partage.

Velidhu 19/08/2016 11:36

Je suis d'accord avec toi Mimi, on a beau dire que notre époque est très délurée, je la trouve beaucoup plus réservée qu'il y a 40 ans... La femme doit être épanouie à la demande...difficile à faire et à vivre...

manou 18/08/2016 07:39

Comme tu le dis si bien le désir féminin est encore un sujet tabou et c'est regrettable...Je ne connais pas cet auteur mais j'avais lu d'excellentes critiques de son premier (?) roman "Louise"et je l'avais noté dans ma liste...
En tous les cas tu en parles si bien que je me laisserai tenter. Pourquoi le taguer en littérature érotique alors si comme tu le dis si bien, l'auteur est davantage dans l'analyse des sentiments...cela peut induire certaines personne à ne pas vouloir le lire (ou le contraire) !

Velidhu 19/08/2016 11:33

Oui "Louise" est son premier roman. Je l'ai tagué en littérature érotique et en littérature française car je pense que certains passages ne conviennent pas à de jeunes lecteurs. C'est plus une lecture qui touche les adultes (intellectuellement parlant) que les ados.