Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Face à la mer de Françoise Bourdin

Se sentait-il sur la voie de la guérison ? Sauf qu'il n'était pas malade, seulement épuisé par toutes ces années d'hyperactivité qu'il s'était imposées. L'envie de réussir, de prouver que sa passion le ferait vivre et que son énergie triompherait de toutes les difficultés l'avait mené au bord du gouffre.

Face à la mer de Françoise Bourdin est le premier roman de cette auteure que je lis. Celle qui écrit depuis l’âge de 20 ans des histoires profondément humaines dans lesquelles les personnages se battent pour leur bonheur a vendu plus de 8 millions d’exemplaires de ses romans. Un engouement qui semble ne pas avoir de cesse.

Face à la mer, une vraie lecture plaisir

Le burn-out, cette maladie dont on a du mal à sortir est au centre de ce nouveau roman de Françoise Bourdin.

Mathieu est un homme passionné par son métier. Propriétaire de la plus belle librairie du Havre, il s’est donné à fond durant des années pour satisfaire sa clientèle. Aujourd’hui, bien qu’ayant accompli sa mission, il baisse les bras. Mathieu n’a plus goût à rien, le simple fait d’évoquer son travail le démotive et il sombre petit à petit dans une profonde dépression. Un burn-out qui va le pousser à laisser ses employés se débrouiller seuls et qui l’amènera à rompre avec sa compagne, dont il est pourtant follement amoureux.

Mathieu possède une maison face à la mer. Un bien acquis en viager et dont l’ex-propriétaire décèdera une année seulement après la signature du contrat de vente. Cet homme, c’était son ami, un original au grand cœur auquel il tenait beaucoup. Alors que son moral est toujours au plus bas, des parents éloignés du défunt viennent semer la zizanie. Une sombre histoire d’argent qui rend encore plus difficile la guérison de Mathieu...

Face à la mer de Françoise Bourdin

Je ne vais pas vous mentir, Face à la mer de Françoise Bourdin paru aux éditions Belfond n’est pas le roman qui m’aura le plus marqué au cours de cette année 2016. Par contre, il s’agit d’une lecture plaisir du même style qu’un roman de Guillaume Musso ou de Marc Levy. À la fin de cette lecture, j’ai trouvé que « Face à la mer » était essentiellement constitué d’une série d’éléments prêts à consommer et ajoutés les uns aux autres pour créer un roman qui nous offre peu de surprises.

Je n’ai pas totalement adhéré à cette lecture, car si le décor général est plutôt agréable, j’ai eu la désagréable impression de lire un roman « prêt à lire ». Ville qui revient à la mode, métier qui fait rêver les lecteurs, et vendre des livres aux auteurs (avez-vous fait attention au nombre de romans qui se passent dans une librairie ?), famille recomposée, amour en danger... bref, il ne manquait plus qu’un chat pour que la coupe soit pleine. Autre élément qui m’a donné du mal à rentrer dans cette lecture, c’est que le personnage principal soit dépressif. Bien que sympathique, Mathieu perdait selon moi de son aura.

Mais voilà, pour être franche, ce que je reproche à ce roman de Françoise Bourdin, c’est d’être ce à quoi je m’attendais. Un roman commercial qui saura trouver un public conquis d’avance.

Ce n’est pas pour rien si Françoise Bourdin vend tant de romans, ses livres parlent de la vie de tous les jours, et de notre vie à tous. En y ajoutant un peu de suspens, elle donne à ses histoires le sel qui manque à notre réalité. Ces scènes de vie qui se déroulent dans un endroit agréable — j’ai maintenant envie de découvrir Le Havre — sont le reflet de ce que nous lecteurs, cherchons parfois, une bouffée d’air et d’espoir qui nous sortirait de notre quotidien un peu morne.

Alors, même si « Face à la mer » n’est pas le style de roman que je lis habituellement, il est par contre, de ceux qui m’ont fait apprécier la lecture il y a bien longtemps de ça. Il est aussi de ces romans qui donnent le sourire aux lecteurs inconditionnels de Françoise Bourdin quand ils apprennent qu’un nouveau titre vient de paraître.

Pourquoi cette lecture ?

J'ai eu l'occasion de lire ce roman de Françoise Bourdin grâce à un partenariat avec l'agence Abstract. J'ai choisi ce roman parmi une sélection car je voulais découvrir l'écriture et l'univers de Françoise Bourdin. A la bibliothèque où je suis bénévole, de nombreux abonnés ne rateraient pour rien au monde le "nouveau Bourdin". Je voulais savoir ce qui leur plaisait tant dans ses romans.

 

Face à la mer de Françoise Bourdin

Paru le 15 septembre 2016 aux éditions Belfond

ISBN-13: 978-2714460561

286 pages

21.50€

 

Commenter cet article

manou 02/11/2016 08:32

Je ne connais pas cet auteur et je ne crache pas sur une lecture plus légère de temps en temps. Pourquoi refuser de se faire plaisir sans prise de tête...en vacances par exemple ou lorsque nous consacrons davantage de temps à notre famille...c'est parfois difficile de se consacrer à un auteur très littéraire. A l'occasion je tenterai donc la lecture d'un de ses romans. Merci de nous la faire connaître

Velidhu 02/11/2016 16:13

De rien Manou. C'est clair qu'en vacances, je prends aussi des romans où je n'ai pas peur d'être interrompue entre 2 chapitres sans risquer de perdre le fils de l'histoire. Bonne découverte !

Sapin 01/11/2016 17:41

Il y a qq annee j ai lu un ouvrage de cette auteur et a chaque fois que je fermais ce livre entre 2 moments de lecture je me demandais tjs ce qui m avais pousse a l ouvrir la premiere fois et je me le demande encore ! Ni bien ecrit ni mal mais plat a l image d un ouvrage de Marc Levy mais en attendant ils en vendent des milliers alors...

Velidhu 02/11/2016 16:11

Le succès est incontestable. Il y a de la demande pour ce genre de romans. Je crois que les gens ont besoin de s'évader sans se prendre la tête. Moi aussi, j'ai besoin de lectures détentes de temps en temps, et même si parfois on se dit que c'est quand même un peu trop léger, on continue car l'auteur a su nous emmener dans son univers.

Mimi 01/11/2016 16:26

J'en lis de temps en temps pour changer ou pour alléger mon quotidien. Des livres sans prétention mais qui font passer un agréable moment. Ce n'est déjà pas si mal !