Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

La trêve de Saïdeh Pakravan

"J'arrive", dit-il sur la radio. "Quoi de neuf ? "
"Rien qui vaille le déplacement", lui répondit le brigadier de l'accueil.
"Comment ça, rien ? Pas de putes dans le panier à salade, pas de bagarres, pas de violences conjugales? "
"Non, rien."
"C'est étrange", dit Simon.

Il ne se souvenait pas que ce soit jamais arrivé.

La trêve de Saïdeh Pakravan

L’année dernière, je découvrais Saïdeh Pakravan. Son roman, « Azadi » qui parlait du traitement infligé aux opposants au régime Iranien avait été l’une de mes plus belles découvertes de 2015. Au travers de ce premier roman écrit en français, cette auteure franco-américaine se révélait au public français. Son nouveau roman « La Trêve », également paru chez Belfond est diamétralement opposé à « Azadi ». Un texte dont l’idée principale est des plus originales.

La trêve, un roman où tout va bien

La Trêve de Saïdeh Pakravan c’est l’histoire surprenante d’un jour où rien ne se passe. L’inspecteur Simon Urqhart en est stupéfié, jamais de sa carrière il n’a vécu de moments si calmes. Pas de meurtres, pas de bagarres, pas de vols, pas de viols… Rien. Comme par miracle, toutes les personnes qui pourraient être amenées à commettre un délit ou un crime se ravisent. Les criminels sont en proie à une prise de conscience, les autres vivent cette trêve dans la liesse générale. Une seule question se pose… combien de temps cela va-t-il durer ?

La trêve de Saïdeh Pakravan

J’avais tant aimé Azadi, que quand j’ai vu que Saïdeh Pakravan sortait un nouveau roman, j’ai absolument voulu le lire. J’ai été surprise de voir qu’elle avait osé écrire quelque chose de totalement différent du roman qui lui avait valu le Prix Closerie des Lilas et le Prix Marie-Claire.

Je salue la prise de risque mais je trouve que La trêve est un roman qui demande un certain effort au lecteur.

Si je vous dis cela, c’est parce que ce roman, j’ai eu du mal à rentrer dedans. Il commence par des multitudes d’histoires indépendantes les unes des autres si bien, que l’on pourrait les prendre pour des nouvelles.

Chaque chapitre découpe les 24 heures de trêve en ¼ d’heure ou en ½ heure. On y découvre l’histoire d’une personne échappant de justesse à son agresseur, celui-ci se ravisant au dernier moment. Femme sous l’emprise de son mari, prisonnier prêt à se faire lyncher, joggeuse passant à côté du viol, patronne subissant le harcèlement d’un amant éconduit, ici on n’entre pas dans la vie d’un personnage, on est simplement spectateur de cet instant qui aurait dû être tragique. Je dois avouer que j’ai trouvé lourd le premier tiers du roman où l’on ne fait que zapper de personnage en personnage. Mais à un moment donné, on se rend compte que Saïdeh Pakravan revient sur l’un d’entre eux et une histoire perdue dans les multiples faits divers se met en place et devient un fil conducteur que j’ai pris eu beaucoup de plaisir à suivre.

Je ne vais pas dire que j’ai adoré « la Trêve », ça serait faux, mais j’ai trouvé ce roman très original dans sa construction. La chute est également extrêmement efficace. Ce roman qui fait tout de même 428 pages est à lire si vous voulez vous plonger dans une expérience littéraire différente de ce que l'on peu lire d'habitude. Il me fait un peu penser aux nouvelles séries qui cartonnent actuellement, celles où une part de mystérieux pèse sur l’ambiance générale, mais dont les personnages malgré tout affrontent les évènements tels qu’ils se présentent.

Un roman original à découvrir, mais si je devais conseiller cette auteure, je vous dirais de lire Azadi.

Pourquoi cette lecture ?

J’ai choisi ce roman parmi plusieurs publications de chez Belfond car il s’agissait d’une auteure dont le précédent roman m’avait bouleversée. Cette lecture est issue d’un partenariat avec l’agence Abstract.

La trève de Saïdeh Pakravan

Paru le 25 août 2016 aux éditions Belfond

ISBN-13: 978-2714474285

​432 pages

20.00€

Commenter cet article

Léa Touch Book 14/10/2016 19:32

Ce livre me rend très curieuse :)

Velidhu 14/10/2016 21:31

Il est original !

Mimi 11/10/2016 10:35

Et bien moi, je commencerai par celui-ci. Je trouve la présentation de l'intrigue très accrocheuse avec son "petit air de rien". Je l'inscris dans ma PAL. Merci et belle journée.

Velidhu 12/10/2016 09:28

De rien. Bonne découverte.

manou 10/10/2016 11:08

Moi aussi j'avais découvert cet auteur l'année dernière en lisant "Azadi" et je l'avais beaucoup aimé. Alors du coup j'hésite pour celui-là. Je le note tout de même car je n'avais pas vu dans la masse des parutions de rentrée, qu'elle avait sorti un nouveau roman et je le garde au chaud pour l'hiver...quand les journées sont plus courtes. Merci encore une fois pour ta belle chronique. Passe une belle journée

Velidhu 10/10/2016 18:52

C'est vraiment très différent. Ici plus d'Iran, mais les USA. Plus de lutte politique mais on frôle le fantastique...