Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Récit de l'extraordinaire et affligeant naufrage du baleinier Essex d'Owen Chase

... j'ai instinctivement ordonné au garçon à la barre de mettre "à bâbord toutes", dans le but de prendre le large et de l'éviter.
J'avais à peine prononcé ces mots que le cachalot est revenu vers nous à pleine vitesse, et, qu'il a frappé le navire avec sa tête, juste devant les porte-haubans de misaine; le coup fût si fort qu'il nous jeta presque à terre. Le bateau s'est alors élevé avec tant de soudaineté et de violence que s'il avait heurté un rocher, et il a tremblé comme une feuille pendant plusieurs secondes.
Nous nous nous sommes regardés les uns les autres, totalement stupéfaits, et presque incapables de prononcer un mot. Plusieurs minutes se sont écoulées avant que nous puissions donner toute sa mesure à ce terrible accidents.

Le récit de l’extraordinaire et affligeant naufrage du baleinier Essex a inspiré Ron Howard pour la réalisation de son film « Au cœur de l’océan ».  Histoire qui a inspiré Herman Melville pour l’écriture du célèbre Moby Dick. Drame qui plonge un équipage dans le plus grand désespoir durant 93 jours. Une lutte pour la survie époustouflante.

Première rencontre avec le cachalot à l’origine de Moby Dick

1819, la chasse à la baleine est une activité des plus lucratives, tant la cire est recherchée et se vend à un bon prix. L’Essex est en pleine chasse quand le drame arrive. Un cachalot énorme décide de se défendre en attaquant le bateau. Une énorme baleine blanche qui torpille le navire avant de disparaître. Le bateau prend l’eau, l’équipage a juste le temps de rassembler quelques vivres et outils avant d’embarquer sur les canots de sauvetage. Commence une longue dérive de 93 jours. Seuls en pleine mer, ces hommes vont devoir gérer leurs maigres réserves pour espérer tenir jusqu’à ce qu’on vienne les secourir...

Récit de l'extraordinaire et affligeant naufrage du baleinier Essex d'Owen Chase

Pour commencer, je tiens à souligner l’excellent travail de Xavier Bachelot, le traducteur. Ce roman est très bien écrit et il a donné au style un esprit d’époque qui s’accorde très bien à cette histoire. Le vocabulaire est soutenu et les termes marins abondants. Pourtant, je garde un avis mitigé de cette lecture.

Si j’ai aimé l’écriture, l’histoire en elle même ne m’a pas réellement plu. Je m’y suis même un peu ennuyée. Pourquoi n’ai je pas ressenti l’excitation à laquelle je m’attendais à la lecture d’un roman d’aventures ? Je n’en sais rien. Toujours est-il que j’ai été heureuse d’arriver au mot « fin ».

Il faut dire que ce récit est très classique, le naufrage arrive très tôt dans le roman et l’équipage est donc confiné sur leurs embarcations de fortunes dès le début du livre. Problème, hormis des considérations sur le temps, sur la faim, la soif et le questionnent quant à leur hypothétique survie, il ne se passe rien. J’ai trouvé le tout très lent.

Paradoxalement, je trouve tout de même ce roman très bon. Il est très bien documenté, on sent une parfaite maitrise du vocabulaire maritime et l’esprit XIXè siècle est parfaitement respecté. Les personnages principaux sont érudits et le respect des classes et des grades est présent.

Pourquoi cette lecture ?

C’est un roman que j’avais acheté sur un coup de tête lors d’une visite chez mon libraire à l’automne 2015. Je n’avais pas encore eu le temps de le lire et c’est en tirant le titre pour ma lecture du challenge « 1 an avec ma book jar » que je suis tombée sur le récit de l’extraordinaire et affligeant naufrage du baleinier Essex d’Owen Chase paru aux éditions Robert Laffont. J’étais contente de tomber sur ce titre, dommage qu’il ne m’ait pas plu plus que ça.

Récit de l'extraordinaire et affligeant naufrage du baleinier Essex d'Owen Chase

Récit de l'extraordinaire et affligeant naufrage du baleinier Essex d'Owen Chase

Paru le 3 décembre 2015 aux éditions Robert Laffont

ISBN : 2-221-19184-6

160 pages

9.00€

Commenter cet article

manou 04/12/2016 17:36

J'ai beaucoup aimé Moby Dick que j'ai relu en plus quand mes fils ont eu à l'étudier en classe. Mais là je ne suis pas tenté par ce livre. Peut-être quand on connaît par avance l'histoire, c'est plus difficile de ne pas s'ennuyer. Merci de nous en parler et moi aussi je retiens ton idée de tirer au sort tous les mois une lecture en attente, mais je crois que je te l'ai déjà dit la dernière fois que tu nous as parlé de ta book :)

Velidhu 04/12/2016 21:28

Le hasard ne fait pas toujours bien les choses. Pour décembre, c'est ma fille Alix qui a tiré le petit papier au sort et elle a sélectionné : Orange is the new black... le livre qui a inspiré la série qui passe sur Netflix. J'ai regardé quelques épisodes puis me suis lassée. C'est un roman que j'avais gagné à un concours avec les éditions Pocket. J'espère que ça ira... Par contre Moby Dick... je ne l'ai pas lu !

Mimi 04/12/2016 14:07

Tu peux dire merci à ta book jar, sinon je crois que ce livre aurait encore traîné sur ton étagère un an de plus... Je devrais tenter l'expérience de la book jar car mois aussi j'ai une étagère sur lesquelles certains livres se reposent depuis longtemps.
Je ne suis pas attirée par cette lecture, par contre j'ai adoré Moby Dick.

Velidhu 04/12/2016 21:25

Ohh que oui... Même l'année prochaine, si ce challenge n'est pas renouvelé, je continuerai. J'aime l'effet surprise et j'ai des choses qui trainent sur mes étagères depuis si longtemps ! Pourtant, j'ai des pépites à lire...

Rebecca G. 03/12/2016 22:26

Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai beaucoup aimé le film de Ron Howard. De très très belles images!

Velidhu 04/12/2016 21:22

Je ne l'ai pas vu, mais Ron Howard est un réalisateur excellent. Il faudra que je le regarde.