Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Ce que tient ta main droite t'appartient de Pascal Manoukian

Parfois, il y a des romans qui vous marquent. Ce que tient ta main droite t’appartient est de ceux-là. Un roman qui retrace le parcours d’un jeune homme ayant emprunté le chemin de la radicalisation pour répondre aux questions qui le taraudent. Dont une, de haute importance : qui est le commanditaire de l’attentat qui a tué ma femme ?

La joie, les pleurs, l’enquête

Charlotte et Karim sont heureux. Dans quelques mois ils accueilleront leur premier enfant et pour l’instant, ils savourent ces derniers moments à deux. Un soir, la jeune femme décide de faire la fête avec ses amies de toujours, direction un bar pour parler de tout et de rien, mais surtout de leur avenir.

Cet avenir n’existe pas. Deux hommes arrivent et balayent la terrasse de rafales de balles. On est à Paris, on est le 13 novembre 2015, les filles font partie des victimes.

Karim est effondré. L’un des terroristes est français, il s’appelle Aurélien et a grandi dans la même cité que lui.

C’est là que Pascal Manoukian nous montre les visages multiples et anonymes de ceux qui appâtent les futurs candidats au djihad, un nouveau danger qui rôde insidieusement dans les quartiers, mais aussi et surtout, sur le net.

Ce que tient ta main droite t'appartient de Pascal Manoukian

Je lis beaucoup de livres sur le terrorisme, la radicalisation, les religions, mais ce que tient ta main droite t’appartient de Pascal Manoukian, paru aux éditions Don Quichotte, est celui qui m’a le plus marqué. À plusieurs reprises dans ma lecture, je me suis dit « Mais ce n’est pas vrai ! », pas parce que je remettais en cause les propos tenus dans le roman, mais parce qu’on y découvre des personnages étonnants. Certains sont d’une bêtise qui fait peur, à l’image d’une jeune fille qui croyait partir en excursion et qui avait l’impression de pouvoir choisir de revenir en France si jamais elle ne se « plaisait » pas en Syrie. On y croise aussi un couple, qui part à la recherche d’un monde meilleur pour leur fils de 4 ans. Et puis, il y a Karim, parti pour voir de ses propres yeux l’homme qui a indirectement tué sa femme et son bébé.

Ce roman respire la vérité. Des gens désabusés qui pensent retrouver une légitimité en Syrie, des jeunes paumés même pas croyants qui ont le cerveau complètement lavé par le prosélytisme d’hommes qui ne recherchent que de la chair à canon.

Ce qui m’a marqué dans ce livre, c’est la facilité avec laquelle, les terroristes trouvent des nouvelles recrues et le peu de risques qu’ils courent. Internet est une toile qui les dissimule parfaitement, les aspirants djihadistes doivent rejoindre la Syrie par leurs propres moyens, ainsi, pas de risques pour le réseau.

Pascal Manoukian décrit Alep et les bombardements que subit la ville d’une façon si réelle, qu’on a l’impression de respirer la poussière de ses rues. Les femmes, comme cette jeune fille qui fait le voyage avec Karim, doivent se soumettre aux lois coraniques, mais surtout aux moindres désirs du chef de guerre. Puis il y a les autres, celles qui ont déjà tout vu et qui se sont transformées en passionaria, prête aux pires atrocités pour faire respecter la loi coranique.

Ensuite, il y a les terroristes, contournant des règles qu’ils imposent pourtant à la population et aux nouvelles recrues. On y découvre les camps d’entrainements, où des hommes venus du monde entier, occident y compris, viennent apprendre à tuer et à se suicider en faisant un maximum de morts.

Dans ce livre, au travers de l’histoire de Charlotte, de Karim, d’Aurélien, d’Adam, d’Anthony... on découvre se qui se trame tous les jours entre ici et là-bas et on se pose des questions.

Comment le jeune garçon intelligent d’hier est-il devenu un bourreau aujourd’hui ? Quel a été son parcours pour en arriver là ? Pourquoi les aspirants djihadistes ne voient-ils pas que même non-croyants, on les accepte au nom d’un dieu qui sert de façade à une bande de sauvages ? Comment les autorités ont-elles pu se laisser déborder de la sorte ? Que faire pour arrêter ses crimes contre les femmes et les populations jugées "impures"?

Ce que tient ta main droite t'appartient est un très bon livre sur le sujet, on sent le professionnalisme de l’ancien reporter de guerre et accessoirement, c’est aussi un roman passionnant.

Je vous conseille vraiment de le lire. Je ne vais pas dire que c’est un coup de cœur, même si je le classe dans cette catégorie du blog, ça serait déplacé. Mais c’est un roman qui compte, qui doit être lu et dont on doit parler.

Ce que tient ta main droite t'appartient de Pascal Manoukian

Paru le 5 janvier 2017 aux éditions Don Quichotte

ISBN : 978-2-35949-591-1

288 pages

18.90€

Commenter cet article

manou 25/01/2017 09:26

C'est un auteur que je n'ai pas encore lu mais que j'ai noté dans ma liste...Ce dernier en particulier me paraît être un livre incontournable à la fois roman et documentaire. Il pose les vraies questions me semble-t-il...merci de nous en parler si bien.

Velidhu 25/01/2017 20:33

Moi, j'ai commandé ses deux autres romans chez mon libraire. J'en ai lu beaucoup de bien et c'est toujours des sujets qui me tiennent à me cœur.

Mimi 25/01/2017 00:28

Un roman qui a valeur de témoignage...

Velidhu 25/01/2017 08:39

Il est très bien. Je le conseille vraiment.

Manoukian 24/01/2017 23:17

Merci d'avoir si bien parlé de Charlotte, Karim et les autres. Pascal.

Velidhu 25/01/2017 08:39

Merci à vous pour ce roman. C'est gentil d'avoir laissé un petit mot ici. Audrey