Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Joie de Clara Magnani

C'est pourquoi même lorsque nous ne pouvions pas nous voir, il nous était nécessaire de nous parler. De nous parler vraiment. Parfois une heure ou deux au téléphone. Elle m'a rappelé que le "mature love", c'était bien beau, mais que parfois, elle ressentait une furieuse envie d'être immature. De filer à l'anglaise avec moi. Ni vu , ni connu. Je lui ai avoué, que à moi aussi, il m'arrivait d'en avoir très envie.

"Remarque si on faisait ça, ça serait peut-être la fin de nos problèmes. Tu connais cette remarque d'Ambrose Bierce : love is a temporaly insanity curable by mariage" ?

Quand Clara Magnani nous parle d’adultère, c’est avec tendresse et beaucoup de bienveillance. L’histoire d’un amour qui bouleverse une vie bien rangée et de deux êtres qui s’aimeront tout en tentant de préserver leurs proches.

Joie, le premier roman de Clara Magnani

Gigi, cinéaste septuagénaire, est retrouvé mort sur sa terrasse. Un décès soudain et une mort telle qu’il l’avait toujours souhaitée : rapide et indolore. En faisant le tri dans les affaires personnelles de Gigi, sa fille Elvira trouve un manuscrit. Ce qu’elle croyait être un scénario est en fait le récit de l’histoire d’amour entre son père et Clara, une journaliste belge de 20 ans sa cadette. Leur histoire, ils devaient l’écrire à quatre mains. Clara, tiendra sa promesse et racontera à son tour sa vision du « mature love ». Plus qu’un simple récit sur une histoire d’adultère, c’est une autre vision de l’amour, un amour profond, bien que caché, et qui n’entrave en rien, la vie maritale.

Joie de Clara Magnani

Qui es-tu Clara Magnani ?

Clara Magnani, à la fois auteur et héroïne de ce premier roman paru aux éditions Sabine Wespieser. Il n’en faut pas plus pour que des rumeurs sur l’auteur de Joie apparaissent. À l’instar d’Elena Ferrante, l’auteur de la saga napolitaine qui rencontre un franc succès, le mystère plane sur l’identité qui se cache derrière ce pseudonyme. Une seule ou plusieurs personnes ont-elles écrit ce roman ? Une idée qui nous ramènerait à cette histoire vue par 3 personnages, Gigi, Clara et Elvira.

Joie est-il réellement un premier roman ?

Joie est un premier roman d’une grande maturité. Le thème de l’adultère y est décrit d’une façon très originale et très saine qui se résumerait à aimer sans blesser. Ensuite, le texte fait de nombreuses références à la politique, à l’histoire, à la musique classique, au cinéma... Et c’est justement cette maturité dans la structure du livre, l’analyse des sentiments et les nombreuses références culturelles qui me font penser que ce premier roman n’en est peut-être pas un.

Cette histoire d’amour a été abordée d’une matière très sage et emprunte d’une grande maturité. Il faut avoir « vécu », aimer, se tromper, et savoir pardonner pour parvenir à un tel niveau d’indulgence sur un acte presque toujours condamné : l’adultère.

Ce roman m’a-t-il mis en joie ?

Mon avis sur ce roman est assez ambigu. Je l’ai trouvé très bon, abouti et enrichissant tant au niveau culturel qu’émotionnel. J’ai aimé le personnage de Clara. Quand elle raconte l'histoire qu'elle a vécu avec Gigi, on ressent un amour profond pour cet homme, avec lequel elle aura partagé durant 4 années des moments de vrai bonheur. Elle nous fait vivre cette complicité qui l’unissait à son amant italien. On retrouve chez elle, une certaine dose de féminisme, ce droit à être pleinement femme, à vivre sa vie passionnément et à refuser d’étouffer ses sentiments personnels par devoir pour son mari. Toutefois, on ressent aussi ce besoin de ne pas faire de mal, de préserver le secret et surtout d’accepter l’idée que ce qu’elle fait, son mari le fait peut-être aussi et que leurs histoires extra conjugales seraient peut-être le ciment de leur couple, ce qui les pousserait à être plus attentifs l’un à l’autre.

Si j’ai aimé le sujet, la façon de le traiter, Clara, l’ambiance des lieux (Rome, Sardaigne...), ma lecture a été quelque peu alourdie par ces innombrables moments où les amoureux font état de leur Culture. Même si leurs métiers respectifs se prêtent très bien à ces conversations, ces références m’ont ennuyée.

Cependant, j’ai beaucoup aimé ce premier roman de Clara Magnani. C’est une lecture qui pousse à la réflexion sur un thème que l’on a souvent tendance à catégoriser comme plaisir coupable. L’adultère façon « mature love » tel que décrit dans « Joie » est une vision profondément humaine de la trahison amoureuse doublée d’une analyse profonde sur la façon de respecter ses envies et d’assouvir ses désirs tout en préservant et respectant l’amoureux officiel.

Joie de Clara Magnani (pseudo - mais qui est donc l'auteur ?)

Paru le 2 février 2016 aux éditions Sabine Wespieser

ISBN : 978-2-84805-214-4

180 pages

17.00€

Comment vous faire sentir cette plénitude dont je ne me rappelle pas avoir eu conscience à votre âge ? Les histoires d'amour, on en parle au début et à la fin. Mais on ne raconte jamais le milieu. C'est pourtant très beau, cette poésie du milieu. Ce sentiment de plein. Tout est là. Tout va bien.
Ne rien attendre, ne rien espérer. Être dans le présent et le savourer. Le goûter d'autant mieux qu'on le sait éphémère. Accepter que ça se termine. Un jour.

Commenter cet article

Le Chat du Cheshire 15/04/2017 19:04

Il faudrait que je le tente, celui-ci !

Velidhu 18/04/2017 15:30

Un livre à apprivoiser mais de belles réflexions

Bernieshoot 26/02/2017 07:38

Un premier roman qui en appelle d'autres

Velidhu 27/02/2017 15:55

Certainement.

Mimi 25/02/2017 17:57

Mature love, quelle vilaine expression ! L'amour n'a pas d'âge, seule peut-être la façon de l'aborder est différente. Et c'est bien de ça dont il s'agit ici. Une histoire que j'ai envie de lire grâce à ton regard...

Velidhu 27/02/2017 15:59

Je crois que c'est ce que l'auteur à voulu dire. Par mature love, il entend une façon d'aimer "raisonnable", comme seules deux personnes ayant une certaine expérience de la vie peuvent le concevoir. Une manière douce, discrète mais néanmoins très forte, sans faire de vagues et blesser qui que se soit... Et biensur, il aborde le fait que même plus âgé, quand on croit avoir tout ce qu'il nous faut, un jour, l'amour vient sonner à notre porte sans que l'on ne demande rien.

manou 25/02/2017 17:05

Je suis très tentée par la lecture de ce roman non pas par rapport au sujet mais justement par la façon dont il est traité. En plus je suis rarement déçue par les choix de l'éditeur. Merci de nous donner ton ressenti, il me permettra de l'appréhender différemment

Velidhu 27/02/2017 15:59

Je me réjouis de découvrir ton avis Manou.