Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Découvrir la littérature taïwanaise avec Taipei - Histoires au coin de la rue

Découvrir Taipei en passant par le biais de sa littérature est une idée originale. Taipei, histoires au coin de la rue, paru aux éditions l’Asiathèque, est une anthologie où les écrivains contemporains marquant de leur empreinte la scène littéraire taiwanaise ont fait renaître leur ville.

Découvrir Taipei de jour comme de nuit en tournant des pages

Taipei : histoire au coin de la rue, est composé de textes qui présentent la ville de1001 façons. De nuit, les voyous en prennent possession. De jour, c’est un secret de famille qui éclate à la face d’un jeune garçon. On y découvre la peur de la différence, ici la non-appartenance à un genre et la peur du sida qui refait surface. Très original également, une histoire de toilettes où l’on nous parle des choses de la nature en nous présentant les toilettes publiques de l’ancien marché de Chungwa.

Ces nouvelles, écrites par des auteurs reconnus Lin Yao-teh, Jane Jian, Lo Yi-chin, Wu Ming-yi ou encore Chi Ta-wei, auteur du roman de science-fiction Membrane qui vient de paraître aux éditions Le Livre de Poche.

Découvrez 3 des auteurs à Paris et au salon Etonnants Voyageurs à St-Malo

Découvrir la littérature taïwanaise avec Taipei - Histoires au coin de la rue

Le festival international du livre et du film de St-Malo, plus connu sous le nom du salon Etonnants Voyageurs accueillera cette année encore de nombreux invités dont 3 auteurs taiwanais présents dans "Taipei : histoires au coin de la rue".
 

Photo D.R.Chou Tan-ying, auteur de la nouvelle "Retour nocturne", Suo Kuo-chih, le célèbre chroniqueur gastronomique et Wu Ming-yi dont le roman "Le magicien sur la passerelle" a été publié en février 2017 aux éditions l'Asiathèque.

 

Cette année le festival se déroulera du 3 au 5 juin 2017.

Découvrir la littérature taïwanaise avec Taipei - Histoires au coin de la rue

C’est avec plaisir que j’ai découvert cette anthologie et que je me suis perdue dans le dédale des rues de Taipei. On y découvre une atmosphère étrange faite de déambulation, d’endroits peu fréquentables et d’odeurs de cuisine. Une ville moderne qui a su garder des recoins semblant figés dans le temps.

L’une de mes nouvelles favorites s’intitule, « Ça, cette pluie de chagrin » de Wallis Nokan, un auteur aborigène appartenant au groupe des Atayal. L’histoire est celle d’un jeune garçon venu vivre chez sa sœur à Taipei pour pouvoir suivre une scolarité normale. Un jour, il souhaite lui offrir un petit présent et...

 

"Aie, tu ne sais pas, n'est-ce pas? - Comment pourrait-on savoir quand on n'est pas concentré en cours ?- Il faut connaître l'histoire de notre pays. - Un élève sans conscience historique est un cancre, plus tard, il sera la lie de la société.

Extrait de : Ça, cette pluie de chagrin » de Wallis Nokan

Le recueil alterne nouvelles et critiques gastronomiques rédigées par Shu Kuo-chih, très connu à Taiwan. Ce qui m’a paru étrange — vous en conviendrez lire une critique gastronomique, puis deux, puis trois, peut sembler bizarre — est devenu un réel plaisir. La façon dont cet homme parle des plats de nouilles, des ingrédients qui sautent dans le wok, de l’esprit des petits restaurants ou même des marchands ambulants a été pour moi une vraie révélation. De ces petits textes ressortait ce qui pour moi est la base du mode de vie asiatique, la cuisine.

Comme en littérature japonaise, la cuisine se décrit

En littérature japonaise aussi, on s’aperçoit que la préparation du repas est très présente. Dans 1Q84 d’Haruki Murakami, je me souviens encore des soupes Miso que ce préparait le personnage principal. L’auteur avait même énuméré les ingrédients de la recette tout comme il avait établi la liste des ingrédients qui se trouvaient dans le réfrigérateur de l’appartement où se cachait l’héroïne. Je me suis régalée avec ces petites critiques où les nouilles sont à l’honneur et qui parlaient autant des lieux que des plats.

J'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture. Les nouvelles abordent des thèmes actuels tout en restant fortement ancrée dans les traditions. Ce sont des visions différentes d'une seule et même ville où les habitants semblent ancrés dans un certain mal-être. Ville majoritairement peuplée de migrants, Taipei semble flotter entre le passé et le présent.

Pour terminer, je dirais que cette anthologie rassemble bien plus que des nouvelles. On y découvre une préface très complète qui parle de l'histoire de la ville et donne une explication sur chaque texte se trouvant dans le livre.

Taipei : Histoires au coin de la rue de : auteurs taiwanais

Paru le 3 mai 2017 aux éditions l'Asiathèque

ISBN : 978-2-36057-085-0

240 pages

19.50€

Commenter cet article

Casscrouton 11/05/2017 18:17

Je vais le lire très bientôt et je voulais lire ton avis avant de me lancer ! Je pense que cette anthologie va me dépayser et me plaire, j'ai vraiment hâte de commencer !

manou 10/05/2017 10:36

Je vois que nous avons aimé la même nouvelle :) et ta chronique plus concise (comme d'habitude ! ) résume bien mon ressenti aussi. J'ai beaucoup de plaisir avec ce partenariat mis en place avec l'Asiathèque et j'espère que par la suite tu en tireras toujours autant de plaisir que le mien depuis plus d'un an que j'échange avec eux.

Velidhu 11/05/2017 18:45

Oui, je l'ai beaucoup aimé celle là :)

Rebecca G. 07/05/2017 21:25

Malgré ton avis favorable, ce n'est pas un livre qui me donne envie... Merci quand même pour ta chronique!! :)

Velidhu 10/05/2017 09:16

Pas de souci Rebecca.

sandrine 07/05/2017 12:40

bonjour,
je viens de "tomber" par hasard sur votre blog et j'en suis ravie. Je suis une croqueuse de livres. La lecture est un de mes passe temps favori Je vais donc revenir trés prochainement ... à bientô. Sandrine

Velidhu 07/05/2017 18:37

Bonjour Sandrine,

Je suis ravie que vous soyez tombée ici ! Les habitués du blog sont tous des passionnés de lecture.

J'espère vous donner de nouvelles idées de lectures ! Et surtout n'hésitez pas à laisser votre avis sur un livre ou à me donner des idées de lectures aussi.

Bonne fin de week-end,

Audrey

Mimi 05/05/2017 20:19

J'en ai terminé la lecture. Et comme toi, j'ai apprécié. J'aime aussi l'idée de voyager dans une ville à travers les rencontres d'auteurs. Et sur Taïwan je n'avais rien lu jusqu'à présent. Bien sûr, les us et coutumes sont très éloignés des nôtres, mais on les retrouve chez d'autres auteurs chinois. Par contre, la population issue de l'immigration est très importante sur ce territoire, ce qui complique les relations sur l'île. Merci Audrey de m'avoir invitée dans cette maison d'édition. Ma chronique paraîtra demain.

Velidhu 06/05/2017 21:12

Bonjour Mimi ! Je vais aller lire ta chronique. Bon week-end.

Caroline 05/05/2017 19:23

ça a l'air sympa mais ce n'est pas trop mon univers !

Velidhu 06/05/2017 21:13

C'est sympa mais je comprends que ça peut ne pas plaire à tout le monde.

manou 04/05/2017 16:57

J'ai presque terminé la lecture de cette anthologie et je reviendrai lire ta chronique plus tard car je ne veux pas être influencée par ce que tu en dis. Pour l'instant je trouve ces nouvelles très variées et c'est pour un véritable plaisir de lecture et une découverte enrichissante.