Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Que Lire sur Hellocoton

Badge Lecteur professionnel

 

Publié par Velidhu

Les inséparables de Stuart Nadler

Ce garçon dit Lydia dune voix douce. C'est le seul que j'ai embrassé. Je ne parle pas juste de la pension, où de cette année, le seul que j'aie jamais embrassé. De Toute ma vie. Et je trouve ça très dur à admettre.
...
Peut-être parce que le seul garçon que j'ai embrassé est aussi celui qui a volé une photo de moi nue et l'a envoyée à tous ses potes.

Les Inséparables, c’est une histoire de femmes — mère, fille et petite-fille — toutes en plein tourment. Stuart Nadler nous offre un roman sur la relation mère-fille, la mise en lumière de celles qui ne demandent qu’à vivre cachées et sur l’amour si cruel et décevant soit-il.

Les inséparables, un roman familial résolument contemporain

Dans la famille Olyphant on appelle, la mère, Henrietta, la fille, Oona et la petite fille, Lydia. 3 personnages féminins que la vie aime à perturber.

On commence par Henrietta, auteure dans les années 70 d’un roman osé, profondément érotique et qu’elle a elle-même illustré. Un roman qui 40 ans plus tard la hante encore. Une réédition est prévue. Un devoir à but lucratif plus qu’une envie de la part d’Henrietta, veuve portant son mari aux nues et qui va découvrir les travers cachés de celui qu’elle a tant aimé.

Oona est coincée dans un mariage où l’amour se conjugue au passé malgré de nombreuses tentatives pour le faire renaître. Malgré une thérapie de couple, son mariage sombre dans les oublis, son mari se noie dans l’alcool.

Lydia est une étudiante sérieuse, admise dans un pensionnat huppé. Un scandale éclate quand une photo d’elle dénudée fait le tour de son école. Difficile quand on a 15 ans de surmonter une telle épreuve.

Les 3 femmes vont se retrouver et faire front. Quand un objet pouvant avoir de la valeur disparaît de la maison d’Henrietta, Oona décide de l’aider à le retrouver. C’est ainsi que nous écumons avec elles tous les endroits où l’objet aurait pu être mis en vente.

Les inséparables de Stuart Nadler

Un livre provocateur qui détruit une vie, une photo aguicheuse qui tombe entre de mauvaises mains et un mariage usé dont on tente de se remettre en vérifiant si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. En quelques mots, voici ce qui conduit les trois personnages inventés par Stuart Nadler dans Les Inséparables. Trois femmes qui se serrent les coudes et tentent de reprendre leur souffle.

Un road trip familial pour ce drame contemporain

Dans ce nouveau roman de Stuart Nadler, les femmes n’ont pas la vie facile. Quand l’une croit écrire un livre pour les femmes, elle se fait fustiger par les féministes et devient l’icône hot des hommes. Quand l’autre joue ses dernières cartes pour sauver son couple, elle gagne un amant pathétique. Et si la troisième découvre maladroitement ce qu’elle pense être l’amour, c’est son innocence qui sera bafouée.

L'heure de regretter ses actes

C’est exactement ça que j’ai aimé dans ce roman, ces choses qui nous poursuivent encore et toujours. Ces actes irréfléchis que l’on finit toujours par regretter, ces amours que l’on croit éternels et que l’on laisse se consumer tandis que l’on succombe à une lumière qui bientôt ne nous éblouira plus. Toutes ces choses que l’on voudrait effacer si l’on pouvait remonter le temps laissent des traces indélébiles à l’âme de ces 3 femmes.

Des ambiances agréables et des personnages incohérents

Les hommes sont mis à mal par un Stuart Nadler qui dans ce roman se fait le fervent défenseur de la cause féminine. Si j’ai apprécié les femmes du roman, (même si je trouve Oona quelque peu intrusive dans la vie de sa fille et dénuée de bon sens dans sa vie sentimentale), les hommes sont des caricatures plutôt comiques.

J’ai beaucoup aimé l’écriture de Stuart Nadler, la description des ambiances, les paysages et le sujet de l’histoire. Cependant, je trouve un manque de cohérence dans le comportement des personnages. Un psy qui aurait besoin d’une thérapie, un mari cachotier, une grand-mère ultra-engagée pour une cause qui lui gâche la vie depuis 40 ans et une jeune-fille victime d’un bashing qu’elle aurait pu évider avec un peu plus de jugeote m’ont fait perdre tout l’intérêt que je portais à ce roman.

Au final, une lecture agréable qui prête à sourire plus qu'à réflexion.

Les Inséparables de Stuart Nadler

Paru le 3 mai 2017 aux éditions Albin Michel

EAN13 : 9782226325860

416 pages
 
22.50€

 

Commenter cet article

Rebecca G. 08/07/2017 21:51

Merci pour cette belle chronique. :)

Velidhu 09/07/2017 13:44

De rien Madame !

Mimi 05/07/2017 15:17

Des vies bousculées par des gestes manqués, des idées trop élevées et des confiances bafouées. La vraie vie en regorge tellement que cela peut faire un roman bien correct. Et ma foi le thème de ce livre me plait bien. Alors je ne l'écarte pas malgre ton ressenti.

Velidhu 09/07/2017 13:43

Belle découverte Mimi.